mercredi , 1 décembre 2021

Saguenay: le conseil municipal assermenté

Le nouveau conseil municipal de la Ville de Saguenay a prêté serment lundi soir. Le conseil va être en poste jusqu’en novembre 2025. Parents et amis étaient invités et on pouvait compter une cinquantaine de personnes dans la salle. 

C’est une Julie Dufour très heureuse qui s’est présentée devant les nouveaux conseillers. « Je suis très très fière d’avoir accompli ça […]. Surtout fière de l’équipe avec laquelle je vais travailler pour les quatre prochaines années. » 

La nouvelle mairesse de Saguenay n’a pas perdu de temps pour installer son plan de match pour son premier mandat. « Nous sommes maintenant dans un nouveau style de politique. Où l’expertise et le plaisir au travail seront au rendez-vous. » Mme Dufour a ajouté que les citoyens étaient sa priorité et elle espère avoir une bonne collaboration avec eux. 

Le conseil va se retrouver mardi matin pour parler des dossiers importants. Entre autres, le budget sera le principal sujet lors de cette rencontre. Les discussions sont déjà entamées et des annonces seront faites cette semaine à propos du budget, a confirmé Mme Dufour après l’assermentation. Elle a aussi confirmé que le gel du fardeau fiscal sera maintenu. La nouvelle mairesse n’a pas voulu trop se mouiller sur ce qu’elle allait faire d’ici la fin de l’année 2021. « Rencontrer tous les conseillers, faire la visite de tous les districts pour s’assurer des priorités et la visite de tous les services municipaux. » Pour l’instant ce sont les seuls engagements que Mme Dufour a divulgués. 

De son côté, le conseiller Kevin Armstrong s’attend que le conseil travaille ensemble. Il n’avait que de bons mots à dire à propos de sa première rencontre avec Julie Dufour, la mairesse. « Madame Dufour est quelqu’un d’équipe, qui veut rassembler. Je pense qu’on le sent ce soir. Quelqu’un qui a beaucoup d’audace, de créativité et extrêmement de vision. […] Il va falloir travailler ensemble et de ne pas se diviser comme dans le dernier mandat. Ce sont des pièges à éviter pour ce mandat-ci. » Le conseiller du district 3 va s’assurer que l’arrondissement de Jonquière ne soit pas oublié dans les discussions, car il y a beaucoup de travail à faire pour raviver le centre-ville, a-t-il indiqué.  

Chaque élu s’est vu remettre une épinglette spéciale à l’effigie de la Ville de Saguenay. Seulement 16 épinglettes avaient été faites. La première rencontre du conseil de ville du nouveau conseil municipal aura lieu le 6 décembre à la salle Pierrette-Gaudreault au Mont-Jacob à Jonquière.

Julie Dufour a signé le Livre d’or.
photo: Nicolas Gaudet

À propos de Nicolas Gaudet

Toujours prêt à faire rire son entourage, Nicolas est capable de trouver son sérieux lorsqu’il le faut. Grand amateur de sports, il écrit pour le site Alleyoop360 depuis maintenant deux ans et sa passion pour le basketball ne cesse de grandir grâce à cette expérience. Nicolas est tombé en amour avec le journalisme lorsqu’il était très jeune vu qu’il lisait la catégorie des sports dans La Presse et il écoutait avec enthousiasme le bulletin Sport30, à tous les matins avec son bol de céréales. Sportif depuis l’âge de six ans, il a mis fin à sa carrière de hockeyeur à l’âge de 19 ans pour poursuivre son rêve de devenir journaliste. Nicolas a quitté sa belle ville natale, Laval, pour prendre la direction de Jonquière. Reconnu pour être le clown de la classe, Nicolas apporte de la vie partout où il passe. Il cherche à agrandir ses connaissances à chaque jour en lisant le journal et en effectuant des recherches sur des sujets qui le passionnent comme la politique, le sport et l’univers de Marvel. Il a grandi auprès d’un père très geek qui lui a fait découvrir le monde merveilleux créé par Stan Lee. À Jonquière, il découvre plein de belles personnes comme ses colocs Marc-André Fortin, Jérémie Lussier et William Thériault avec qui il partage la même passion le journalisme.

À voir aussi

Nez rouge Saguenay : un premier week-end réussi

L’opération Nez rouge de Saguenay a repris du service vendredi et samedi soir derniers, après un an d’arrêt. Plus …