mercredi , 1 décembre 2021

La haute-route revisitée par le Mont-Édouard

Haute-route de la saison 2020-2021
(Photo : courtoisie)

 

Le Mont-Édouard, situé à l’Anse-Saint-Jean, mise sur une section complètement remodelée pour avoir une saison de ski qui pourrait commencer plus tôt et s’étaler sur des semaines supplémentaires.

La haute-route, qui est la section hors-piste, connaîtra un vent de renouveau. « On est en train de prendre une nouvelle tendance. On veut vraiment prendre le virage qualité, sécurité, expérience pour aller à l’étape supérieure qui est d’avoir un terrain rapidement accessible et sécuritaire à skier », exprime le directeur général de la station, Frédéric Blouin.

Pour réaliser cet objectif, quatre des six secteurs à cet effet ont été nettoyés, ce qui fait en sorte que le fond de terrain est pratiquement mieux que les sous-bois de la station. Avec cette nouvelle, le directeur général anticipe qu’il faudra beaucoup moins de neige pour débuter la saison. Généralement, il faut de 75 centimètres à un mètre de neige au sol pour permettre l’ouverture, mais il croit que 50 centimètres seront maintenant nécessaires. Le tout fera en sorte d’ajouter deux à trois semaines à la saison.

Autres nouveautés

M. Blouin confirme qu’il y aura des élargissements des pistes alpines sur le devant de la montagne pour rendre les pistes d’entraînement de ski plus accessibles à tout type de skieur. Aussi, l’année dernière, il y a eu l’ouverture d’un nouveau secteur hors-piste et un parc à neige, qui n’ont pas pu être exploités dû au manque de neige flagrant. Cette année, ils seront tous deux en fonction.

Passeport vaccinal

En ce qui concerne le passeport vaccinal, il sera seulement requis pour les personnes qui veulent emprunter les remontées mécaniques et avoir accès au chalet principal. Pour le reste, il n’est pas nécessaire soit pour la haute-route, le ski de fond, le fatbike, la raquette et simplement être sur le parterre. « Il y a des choix que les stations sont en train de faire. Certaines ont décidé d’ouvrir seulement pour ceux qui ont le passeport sanitaire, alors que nous on a décidé d’être une station inclusive. On respecte les choix de chacun en respectant les mesures en place. On a une façon de faire qui permet aux gens vaccinés et non-vaccinés de profiter de la station. », mentionne le directeur du Mont-Édouard

« La montagne se réinvente et c’est ça que j’aime. Toutes les nouveautés qu’il y a et la façon de penser de la station me rejoignent vraiment. J’ai un fort sentiment d’appartenance pour cet endroit et ça fait juste se poursuivre. J’approuve les choix qu’ils ont fait avec le passeport vaccinal parce que ça va attirer du monde et c’est ça qui est bon pour une montagne », fait part une détentrice de billets de saison depuis plus de dix ans, Mïa Bouchard.

À noter que la saison a débuté la dernière fin de semaine du mois de novembre, avec la station ouverte seulement les fins de semaine, et que l’ouverture officielle se fera le 18 décembre.

À propos de Cédric Bolduc

Cédric Bolduc est originaire d’une petite ville sur la Rive-Sud de Montréal du nom de Saint-Basile-le-Grand. Il a débuté son parcours au cégep en intégration multimédia, à Longueuil, ce qui lui a permis d’acquérir plusieurs connaissances très utiles comme les bases de Photoshop et le codage. Cédric voit les choses en grand pour l’avenir. Il est prêt à aller plus loin dans son cheminement en apprenant toujours des nouvelles notions et en élargissant ses horizons. De ce fait, plus d’opportunités de toutes sortes s’offriront à lui. Aussi, c’est un passionné du sport. Le hockey, il en mange. Pratiquant ce sport sur la glace depuis déjà plusieurs années et regardant attentivement tous les matchs du CH en portant fièrement son chandail de Caufield, on pourrait le qualifier de fan fini. La musique est une autre de ses raisons de vivre. Il est toujours le premier sur les nouvelles tendances musicales et est très souvent le DJ dans les fêtes, ce dont il ne manque pas de se vanter. Il aime bien aussi glisser quelques petites blagues à travers ce qu’il dit pour détendre l’atmosphère, mais encore là c’est seulement un prétexte pour dire qu’il est très drôle.

À voir aussi

Patinage de vitesse longue piste : les anneaux naturels seraient la solution

Malgré un meilleur accès au patinage de vitesse longue piste depuis l’ouverture du Centre de glaces …