mercredi , 1 décembre 2021

La lancée des Saguenéens brisée par l’Océanic

Les Saguenéens de Chicoutimi ont subi une première défaite en six matchs par la marque de 6 à 1 dimanche soir, au Centre Georges-Vézina alors qu’ils ont disputé la rencontre contre l’Océanic de Rimouski.

L’Océanic de Rimouski se situe au quatrième rang dans le classement alors que les Saguenéens sont en septième position.
Photo : Frédérica Fortin-Foster

Selon l’entraineur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, Rimouski est la meilleure équipe que le club a affrontée cette année. « On doit leur donner tout le crédit, on a été deuxième toute le long de la partie dans toutes les phases du jeu. On avait peur jeudi que cette longue semaine avec peu de pause frappe l’équipe, on avait peur hier encore et on l’a vu ce soir: on était à bout de ressources », a-t-il mentionné.

Les visiteurs ont rapidement ouvert la marque avec un but de Jérémie Bikakutuka en première période et peu de temps après, celui de Charles Côté a permis une avance de deux buts. Un hors-jeu en fin de période a empêché le défenseur de l’organisation saguenéenne, Matteo Mann, de diminuer l’écart.

C’est le défenseur Frédéric Brunet et le centre Xavier Cormier qui ont permis à l’Océanic de continuer de dominer offensivement portant la marque 4 à 0, après 40 minutes de jeu. Dès le début de la troisième période, c’est Luka Verrault qui a atteint le fond du filet des Bleuets.

Le numéro 12 des locaux, Thomas Belgarde, a fait sourire les 2053 spectateurs présents alors qu’il a empêché un blanchissage pour Patrick Harmla avec son dixième de la saison en fin de troisième. Peu de temps après les Rimouskois ont répliqué une fois de plus en déjouant Kevyn Brassard.

« Ils ont travaillé plus fort que nous, ils ont gagné toutes les batailles à un contre un. On arrive des maritimes et trois matchs en quatre jours ça nous a fatigués, même si ce n’est pas une excuse », a confié le Georgien.

Les Saguenéens de Chicoutimi auront quelques jours de congé avant de disputer leur prochain match à domicile contre les Cataractes de Shawinigan le vendredi 26 novembre prochain.

À propos de Frédérica Fortin Foster

Plus jeune, Frédérica rêvait de devenir comédienne. Sa passion pour le théâtre et l’animation lui auront permis d’acquérir de nombreux atouts en communication. Un peu plus tard, sa soif de justice et sa tête forte l’amèneront à avoir un fort intérêt pour le droit. C’est cependant dans le programme de journalisme qu’elle atterrira pour nourrir sa grande curiosité, son intérêt pour l’écriture et la communication orale. Originaire du pays des bleuets, plus précisément dans le secteur d'arvida, elle profite du paysage de sa région en pratiquant la course à pied en extérieur depuis quelques années. Son leadership peut, à première vue, sembler intimidant, mais la jeune femme sait mener ses projets à terme tout en restant fidèle à sa personnalité flamboyante et son côté sociable.

À voir aussi

Les Élites domptent les Lions

  À la suite d’une cuisante défaite la veille, les Élites de Jonquière ont complété …