Une défaite de plus pour les Sags

C’est la plus grosse foule que le Centre George-Vézina a accueilli cette saison. (Photo : Vincent Lavoie)
Les Saguenéens de Chicoutimi ont subi une défaite de 2 à 1 face aux Voltigeurs de Drummondville, samedi, dans un centre George-Vézina presque plein. C’est une sixième défaite de suite pour les
Bleuets.
C’est Drummondville qui a ouvert la marque en milieu de première. Simon Hughes a trompé la vigilance du gardien saguenéen Kevyn Brassard pour faire 1 à 0.

Le meilleur pointeur des Voltigeurs, Justin Côté, en a rajouté de plus belle en deuxième période. L’attaquant aux cinq pieds et sixpouces a profité d’un revirement des Sags en zone défensive pour creuser l’écart à 2 à 0.

Chicoutimi a finalement réussi à trouver une faille dans le jeu des visiteurs au troisième vingt. Thomas Bégin a redonné un mince espoir aux siens en réduisant l’écart à 2 à 1 avec 13 secondes à faire. C’était cependant trop peu trop tard et les Voltigeurs ont finalement signé un gain de 2 à 1.

Les Sags dominés

En effet, les Bleus ont été limités à seulement 15 lancers contre 25 pour les Rouges au moment de conclure la période médiane. Les Sags ont été plus menaçants en troisième période, mais ils ont eu beaucoup de difficulté à trouver le fond du filet. L’ancien cerbère des Islanders de Charlottetown, Jacob Gobbie, s’est cependant fait voler son troisième blanchissage de la saison en fin de match. Il a toutefois été flamboyant, réalisant plusieurs gros arrêts en fin de troisième, dont un splendide à deux minutes du sifflet final.

À propos de Vincent Lavoie

Originaire d’Alma au Lac-Saint-Jean, Vincent Lavoie, a pris la décision d’étudier le journalisme pour éventuellement devenir commentateur sportif. Avec également de bonnes connaissances dans l’actualité, il tente d’en apprendre davantage sur ce métier. Le jeune homme de 20 ans est principalement passionné par les sports. Il a d’ailleurs créé une page Facebook de plus de 10 000 abonnés qui englobait les actualités de hockey. Il a toutefois été contraint de la supprimer en raison du manque de temps, compte tenu de son arrivée sur le marché du travail. Que ce soit comme travailleur dans des usines où à l’entretien des patinoires ou encore en restauration, l’étudiant n’a pas de difficulté à s’acclimater aux différentes conditions de travail. Son avenir n’est toutefois pas coulé dans le béton, l’Atémien souhaite peaufiner son curriculum vitae en ajoutant un baccalauréat en histoire à son actif. Téméraire à ses heures, le journaliste en devenir a réalisé un de ses rêves en visitant l’Europe durant deux mois à l’été 2019. Celui qui pratique le soccer depuis l’âge de 5 ans, a eu l’honneur de fouler les grands terrains des stades de soccer européens.

À voir aussi

Une saison pleine de remous

La piscine du Cégep de Jonquière a ouvert ses portes de nouveau en janvier 2022, …