Contrat de Ghislain Harvey | L’ERD critique les procédures aux frais des contribuables

L’Équipe du renouveau démocratique accuse Promotion Saguenay d’utiliser l’argent des contribuables pour garder secret le contrat de son président-directeur général, Ghislain Harvey.

«Malheureusement, Promotion Saguenay et son PDG se paient un avocat à même les fonds publics pour ne pas remettre les documents publics qui se doivent d’être publics», affirme la conseillère de l’ERD Christine Boivin.

Pour sa part, la chef de l’ERD, Josée Néron, mentionne que la population est en droit de savoir les détails du document. «On assiste à une accumulation de procédures pour allonger les délais pour faire en sorte que la population n’ait pas accès à l’information avant le 5 novembre, jour d’élections municipales, explique-t-elle. J’appelle les autres candidats à la mairie, particulièrement lui du Parti des citoyens de Saguenay (PCS), à déposer les documents dans leur intégralité devant la population.»

Promotion Saguenay avait jusqu’au lundi 18 septembre pour rendre les détails publics. La Commission d’accès à l’information avait donné à l’organisme saguenéenne, en juillet dernier, 60 jours pour rendre disponibles les détails du contrat d’embauche de Ghislain Harvey. Promotions Saguenay avait alors déclaré que ces documents restaient introuvables et donc qu’ils ne pouvaient pas donner accès aux détails.

L’Équipe du renouveau démocratique demande depuis 2014 à Promotion Saguenay de dévoiler les détails du contrat du PDG.

À propos de William Tremblay

Passionné de sport depuis qu’il est né, William Tremblay a toujours voulu travailler dans le domaine des médias. Âgé de 19 ans, William n’a jamais fait douter son entourage quant à ses choix de carrière. Le Cégep de Jonquière était donc la place de prédilection pour ce jeune homme. Originaire de Varennes, William a plongé dans l’aventure jonquiéroise comme les Oréos plongent dans un verre de lait. Avec une mère qui a étudié elle aussi en ATM et qui travaille au Réseau Des Sports (RDS), il était évident que son choix s’arrêterait sur les sports et les médias. Fan des Canadiens et de l’Impact de Montréal, Willi Sport fait honneur à ce surnom. « Grand » joueur de hockey et de soccer, William ne rate jamais une occasion de parler sport et c’est pour ces raisons que son but est d’un jour se retrouver devant une caméra de RDS. Il adore aussi jouer des parties de NHL 17 avec ses amis mettant en vedette les équipes les plus loufoques. William repartira du royaume saguenéen avec des souvenirs mémorables vécus lors de ses trois années et des rencontres inoubliables.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …