Taxe scolaire | La proposition de la CAQ contestée par les commissions scolaires

193
0
Partagez :

Les commissions scolaires de Saguenay refusent de commenter la promesse de la Coalition avenir Québec (CAQ) d’uniformiser la taxe scolaire dans l’ensemble du Québec, promesse toutefois dénoncée par la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ).

Lorsque joint au téléphone afin d’obtenir leurs commentaires, les deux responsables des communications des commissions scolaires de Saguenay ne se sont pas prononcées sur le sujet, considérant cet enjeu «trop politique».

Sur les 12,2 milliards nécessaires pour le financement des écoles primaires et secondaires de la province, 2,2 milliards de dollars proviennent de la taxation scolaire. Ce la représenterait la perte d’environ 10 % du financement du système d’éducation. «Le financement des écoles doit rester le même. Le système a besoin du 2 milliards au complet», affirme pour sa part la directrice des communications de la FCSQ, Caroline Lemieux.

Une baisse de la taxe scolaire soulevée par le Parti libéral, qui ferait économiser 670 millions de dollars, a aussi été déplorée par la FCSQ. Cette promesse aurait également comme effet de «fragiliser le financement», toujours selon Mme Lemieux.

Effet régional

Selon la FCSQ, il est difficile d’évaluer ce que les répercussions d’une politique comme celle avancée par la CAQ pourraient avoir directement dans les écoles. «Ça envoie tout de même un message inquiétant sur l’importance de l’école», déclare la directrice des communications.

Mme Lemieux affirme que le taux de taxe régional actuel est adéquat pour les écoles. Toutefois, une taxation unique pourrait apporter une diminution en revenus si le taux choisi pour une région est inférieur à celui qu’elle a présentement. À cette heure, cette taxe dépend de la valeur foncière des domiciles.

Partagez :