Rassemblement du Parti québécois à Jonquière | Lisée questionne le programme de la CAQ

234
0
Partagez :

Le chef du Parti québécois Jean-François Lisée a profité de son passage au Calypso de Jonquière dimanche soir pour se questionner sur le programme de la Coalition avenir Québec de François Legault, qu’il considère pratiquement impossible à réaliser.

Devant plus de 300 partisans, Lisée s’est montré très sévère envers Legault, alors qu’il a grandement critiqué le plan d’immigration du chef caquiste, qui veut que les nouveaux arrivants passent un test de français après trois ans sur le territoire québécois.

«Que va-t-il arriver si un travailleur chilien vient ici, et qu’après trois ans, sa femme échoue le test de français? Est-ce qu’on va expulser la famille au complet ou seulement la personne qui échoue le test?», a donné comme exemple le chef péquiste pour illustrer sa pensée.

Des candidats confiants

Les cinq candidats des circonscriptions du Saguenay-Lac-Saint-Jean étaient présents pour l’occasion. La candidate de Dubuc Marie-Annick Fortin et son homonyme de Chicoutimi Mireille Jean ont profité de la tribune qui leur était offerte pour souligner l’importance de l’équité pour le parti, alors que deux candidats sur les cinq de la région sont de sexe féminin.

Les jeunes Thomas Gaudreault dans Roberval et William Fradette dans Alma ont par ailleurs rappelé que le projet d’indépendance du Québec parle toujours aux Québécois, même pour la nouvelle génération, en soulignant la présence de plusieurs jeunes à ce rassemblement.

Sylvain Gaudreault a quant à lui profité du moment offert pour rappeler aux gens sur place les bons coups du parti ces dernières années.

Gaudreault commente le dossier des cégeps anglophones

Le député sortant de Jonquière Sylvain Gaudreault a commenté la proposition de son chef à propos des cégeps anglophones qui devraient obliger leurs étudiants à faire une session en français, en affirmant que c’est «la moindre des choses que ces étudiants sortent [de ces établissements] avec, à tout de moins, une connaissance correcte du français.»

Partagez :