Panache célèbre avec succès ses cinq ans

267
0
Partagez :

La cinquième édition de l’événement Panache a fait salle comble, un véritable succès selon le directeur artistique et responsable casting, Artur Gagnon.

«Cette année, la préparation était vraiment importante, et je suis fier que tout se soit déroulé comme on l’avait imaginé, commente Artur Gagnon. On est fier du casting : toutes les filles sont belles, toutes les filles sont différentes, c’est ça qui est beau à voir cette année.»

Les mannequins de toutes les tailles ont défilé les vêtements d’Allcoveredfashion, Bestseller, Annlo X Jax n Joe, Betina Lou, Markantoine, ainsi que de quatre designers de la relève, samedi soir à la Zone Portuaire de Saguenay.

Comme nouveauté cette année, Panache s’est associé à l’agence de mannequins Luna. «Notre agence a pour but d’encourager la diversité corporelle et la relève de la mode, explique l’un des co-fondateurs de Luna, Francis Lévesque. On sait que le monde de la mode regorge de talents au Québec, c’est pourquoi il est important pour nous de mettre de l’avant ces designers.»

Samedi, l’agence était présente avec quatre designers de la relève, finissants du Campus Notre-Dame-de-Foy. «C’est important pour nous de travailler avec des designers qui ont à cœur la diversité corporelle», défend une autre co-fondatrice de l’agence, Maézie Caouette. Étant originaire du Saguenay—Lac-Saint-Jean, elle explique l’importance de présenter la mode en région. «Selon moi [le Saguenay] est une destination mode que beaucoup de gens sous-estiment. […] Notre rôle est de représenter la diversité, non-seulement la grande ville de Montréal, mais aussi là où la mode est en pleine effervescence.»

Pour la finale de leurs noces de bois, l’équipe a présenté une courte vidéo qui rend hommage à l’initiatrice du défilé, Marilyn Bédard. La direction artistique a ensuite gardé son «coup de cœur» pour la fin, où les mannequins de Panache et de Luna ont défilé les vêtements de Markantoine, accompagnés de Qualité Motel à la table tournante. «Ce soir, on donne tout ce qu’on peut», affirmait Artur Gagnon quelques heures avant l’ouverture des projecteurs.

Partagez :