5e édition de La fête de la lumière | Célébrer la différence ensemble

283
0
Partagez :

 

Un bon nombre de participants se sont fait maquiller pour l’occasion.

La programmation de la cinquième édition de La grande fête de la lumière a donné lieu à de nombreux échanges interculturels ainsi qu’à de nouvelles rencontres, dimanche après-midi au Centre de Loisirs Joseph-Nio.  L’événement avait comme objectif de favoriser la création de liens à l’aide de divers moyens, et ce, en s’ouvrant aux autres sur leurs différences.

Plus de 80 visiteurs, composés autant de petits que de grands, se sont adonnés aux activités proposées par l’organisation le collectif Coexister au Saguenay—Lac-Saint-Jean.

Animation, magicien, spectacle de marionnettes, maquilleuses, groupe de musique Mosaïque, composé d’artistes de la région, et jeu de bingo étaient au menu lors de la journée interculturelle de la Fête de la lumière.

Le bingo du vivre-ensemble a permis aux gens de créer des liens.

«On ne s’en rend peut-être pas toujours compte, mais il y a énormément de différences dans la région et c’est important de les apprécier et de s’y intéresser», a dit un participant.

Le mandat premier est resté le même cette année:  favoriser le vivre ensemble interculturel et interreligieux dans la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean.

Un des membres de l’organisation Christian Bélanger s’est dit agréablement surpris du nombre de participants dimanche lors de l’évènement. «Pour les organisateurs, l’importance du dialogue fait partie de nos valeurs profondes», a-t-il mentionné en entrevue. Selon lui, c’est positif d’aller vers les autres, et en donnant un peu de nous-mêmes, on peut créer de très beaux liens.

«Oui les médias sociaux existent pour créer de nouvelles relations, mais des activités comme celle-ci permettent aux gens de découvrir en personne ceux qui nous entourent», a soulevé Christian Bélanger.

Selon lui, il est important de s’ouvrir aux diverses origines, religions et cultures. «Ça permet d’être conscient qu’il y en a des différences et de savoir que celles-ci  sont une richesse pour notre région. C’est la force des convictions», a ajouté Christian Bélanger.

Prochainement, l’organisation en profitera pour faire le «post mortem» du déroulement de la cinquième édition de la Fête de la lumière. Les membres se rencontreront également pour élaborer d’autres activités favorisant l’ouverture vers les autres.

Des activités de réflexions comme des rencontres sous le thème «des mardis du vivre-ensemble» seront planifiées dans les prochains mois.

Partagez :