Un an pour Ubisoft Saguenay | Un bilan positif et de nombreux partenariats scolaires

209
0
Partagez :

Le directeur général d’Ubisoft Saguenay Jimmy Boulianne, le PDG des studios d’Ubisoft au Canada Yannis Mallat et le vice-recteur aux partenariat et secrétaire général de l’UQAC Alexandre Cloutier.

Ubisoft a profité des célébrations entourant son premier anniversaire en sol saguenéen pour annoncer de nombreux partenariats avec différentes écoles de la région. Ils sont possibles grâce au nouveau programme d’Ubisoft Éducation, qui devient partenaire officiel du Conseil régional de prévention de l’abandon scolaire (CRÉPAS).

Au primaire, en collaboration avec Réseau Technoscience, des trousses numériques d’éveil à la programmation, destinées aux jeunes de cinq à huit ans, seront distribuées dans les différentes écoles de la région. «Les élèves doivent programmer les mouvements d’un petit robot. Ils font d’abord le codage et les tests, avant de transférer ce qu’ils ont fait sur le robot et voir si leur travail a fonctionné et si le robot est capable faire les mouvements établis», a expliqué jeudi matin en conférence de presse le PDG des studios d’Ubisoft au Canada, Yannis Mallat.

Au secondaire, le partenaire d’Ubisoft, Fusion Jeunesse, qui rejoint actuellement 789 jeunes du primaire et du secondaire, débutera un projet de création de jeu vidéo à l’École secondaire Charles-Gravel de Chicoutimi dès le mois de septembre prochain.

Au collégial, Ubisoft Saguenay a développé des collaborations avec le programme Art et technologie des médias du Cégep de Jonquière. Des employés de la boite de jeux vidéo ont d’ailleurs déjà donné une formation sur la Conception d’expérience utilisateur dans une application connectée à des étudiants du programme. Des discussions ont toujours lieu également avec le Cégep de Chicoutimi et d’autres entreprises de la région pour l’implantation d’un projet pilote d’attestation d’études collégiales (AEC).

Avec l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), quatre bourses totalisant 10 000 $ seront remises pour l’année scolaire 2019-2020. L’une de ces bourses sera exclusive aux étudiantes, puisque la diversification des genres est une valeur importante pour la compagnie française, qui dit avoir besoin de plus de femmes dans le milieu.

Enfin, une entente a également été conclue entre Ubisoft et l’UQAC pour installer à Saguenay une extension du laboratoire de prototypage Ubisoft La Forge. «Le laboratoire porte sur l’analyse de données profondes afin d’assurer une expérience de jeu optimale aux joueurs. On peut donc dire que nous ferons de l’intelligence artificielle made in Saguenay», a mentionné M. Mallat.

Ubisoft depuis un an

Un an après son installation sur la rue Racine à Chicoutimi, Ubisoft compte dans ses locaux 46 employés. De ce nombre, 33 sont originaires de la région et onze d’entre eux y font un retour.  Douze femmes font partie de l’équipe.

L’équipe saguenéenne a travaillé, notamment, sur les jeux Rainbow 6 Siege et Assassin’s Creed Odyssey, qui totalisent à eux deux près de 50 millions de joueurs.

Partagez :