GNL Québec I Une priorité pour Extinction Rebellion section de Québec

269
0
Partagez :

Le mouvement écologiste Extinction Rebellion (XR), section de Québec, a l’intention de se mobiliser à Saguenay et «de prendre les grands moyens » pour paralyser le projet de GNL Québec. Aucune action précise n’est néanmoins prévue prochainement.

Mondialement, le mouvement s’est étendu grâce aux réseaux sociaux et revendique aujourd’hui 500 groupes indépendants dans 72 pays. (Photo: Julia Hawkins)

C’est ce qu’a confirmé au Journal La Pige, la membre du mouvement et ancienne résidente de Saguenay, Anne Guay.

Cette dernière a réitéré que le projet de GNL Québec était une priorité pour Extinction Rebellion. « Nous sommes très alarmés par l’intérêt du gouvernement provincial à ce projet. Surtout que les scientifiques, les économistes et écologistes ont démontré que le plan de GNL est insensé », a expliqué la femme.

Les militants XR de la ville de Québec sont derrière les groupes citoyens de Saguenay comme Coalition Fjord qui s’oppose au projet Énergie Saguenay. Ce dernier vise à exporter 11 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (ou GNL) par an.

Anne Guay est d’ailleurs une ancienne militante de Coalition Fjord. Après son récent déménagement à Québec, cette dernière s’est jointe à Extinction Rebellion afin de continuer son combat face à GNL Québec.

La seule liée à Saguenay

Anne Guay croit qu’elle est pour l’instant la seule militante du mouvement écologiste planétaire à être liée à la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Mondialement, le mouvement s’est étendu grâce aux réseaux sociaux et revendique aujourd’hui 500 groupes indépendants dans 72 pays.

Extinction Rebellion est actuellement implanté dans les villes de Montréal, Québec et Sherbrooke. «Le mouvement progresse. D’autres groupes de XR sont en processus de naître. L’Abitibi Témiscamingue, Joliette et le West Island en sont des exemples », souligne-t-elle.

Un coup d’éclat bénéfique

Le 8 octobre, trois militants du groupe Extinction Rebellion Montréal ont escaladé la structure du pont Jacques-Cartier à Montréal. Selon l’activiste, la semaine internationale d’actions organisée par Extinction Rebellion,du 5 au 12 octobre,a été bénéfique pour la visibilité de XR au Québec.

« Ça l’a vraiment mis notre mouvement sur les projecteurs. Ça l’a donné une tribune à l’urgence climatique et à nos revendications », a affirmé Anne Guay.

Le groupe Extinction Rebellion de la ville de Québec compte dans ses rangs entre 50 et 60 membres actifs.

Extinction Rebellion, c’est quoi?

Extinction Rebellion se décrit sur son site internet comme un mouvement mondial de désobéissance civile en lutte contre l’effondrement écologique et le réchauffement climatique lancé en octobre 2018 au Royaume-Uni.

Partagez :