Erin O’Toole mise sur une relance économique diversifiée pour la région

218
0
Partagez :

Photo : Jérémie Camirand (Capture d’écran)

Le chef de l’opposition officielle canadienne, Erin O’Toole, a mis l’accent sur une relance économique diversifiée, tout en mentionnant des enjeux chers à la région comme l’accès à Internet haute vitesse, le projet GNL Québec ainsi que la base de Bagotville, dans le cadre des RDV Politiques organisés par la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le-Fjord.

Élus, maires et entrepreneurs ont participé à cette rencontre virtuelle, tenue vendredi midi, pour entendre Erin O’Toole discuter de sa vision du pays et du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il a notamment été question de la relance économique post-pandémique, que M. O’Toole qualifie de priorité.

« C’est ma priorité, la relance économique dans chaque secteur, dans chaque région de notre pays. […] On doit travailler en étroite collaboration avec les chambres de commerce, le secteur privé et les syndicats pour la relance économique. »

Cependant, bien que l’économie soit au cœur des préoccupations du chef du Parti conservateur du Canada, il ne souhaite pas « repenser l’économie », mais préfère offrir des opportunités comme le projet GNL Québec. Le Montréalais de naissance a d’ailleurs offert, une fois de plus, son soutien à l’initiative, tout en affirmant sa position envers la place de l’environnement dans une relance économique.

Photo : Jérémie Camirand (Capture d’écran) | Erin O’Toole a discuté de plusieurs enjeux avec des gens du milieu entrepreneurial du Saguenay-Lac-Saint-Jean par vidéoconférence.

« Il est tout à fait possible d’encourager la croissance économique, tout en respectant l’environnement. La cause environnementale ne devrait jamais nuire à la prospérité économique d’une région », a soutenu Erin O’Toole, précisant aussi la volonté d’un futur gouvernement conservateur de respecter les cibles de l’accord de Paris.

Éviter une « division numérique »

La question de l’accès à Internet haute vitesse dans la région préoccupe bien des personnes, dont Erin O’Toole. À la suite d’une question, l’ancien avocat a déclaré tenir des discussions « chaque jour » avec le député de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel, à ce propos. La pandémie a, à son sens, rappelé l’importance de corriger le tir.

« On doit apprendre des leçons de la pandémie et c’est injuste d’avoir une division numérique entre les grandes villes et les régions pour les PME, les industries et les familles. »

Bagotville : un centre d’excellence?

D’autre part, M. O’Toole a fait référence à ses racines militaires à quelques occasions lors de la conférence, lui qui a fait partie des Forces armées canadiennes aériennes avant se de lancer en politique. Il a notamment, après une question du maire d’Alma, Marc Asselin, fait l’éloge de la base militaire, non sans lancer une flèche au premier ministre Justin Trudeau au sujet du manque d’équipements sur certains sites militaires.

« On doit avoir les drones militaires localisés [à Bagotville], parce qu’on a la capacité, on a une communauté ouverte et les collègues, l’université et le secteur privé comme partenaires. Il y a l’opportunité, à Bagotville, d’avoir un centre d’excellence pour les drones militaires », a-t-il conclu.

Partagez :