Nouveau camping à Jonquière : l’ouverture prévue l’été prochain

262
0
Partagez :

Jocelyn Villeneuve et Claire Tremblay sont fiers de l’avancement de leur projet.

Le rêve de Claire Tremblay et de Jocelyn Villeneuve de créer un site de villégiature sur leurs terres familiales à Jonquière est en bonne voie de se concrétiser. Ils espèrent ouvrir leur camping à l’été prochain. 

Le couple pose un regard emplit de fierté et d’amour sur son travail. Ce camping, c’est d’abord un projet de retraite pour les deux propriétaires. Ces deux hyperactifs étaient incapables de s’arrêter de travailler sans un projet d’envergure : « Ça fait trois fois qu’on prend notre retraite », raconte l’ancienne fleuriste et herboriste. Ils ont donc décidé de réaliser ce rêve familial. « C’est un terrain ancestral, qui appartenait à mon grand-père », explique l’ancien excavateur. « Son père voulait en faire un camping, mais il est tombé malade et ça ne s’est pas fait », précise sa femme.

Et le projet est pour le moins ambitieux : en tout, 500 emplacements de camping seront aménagés, en paliers, pour un budget total de près de 14 millions $, pour lequel ils n’ont reçu aucune aide. « On espère ouvrir à l’été 2022, avec la moitié des emplacements terminés. Nous avons déjà 250 réservations », ajoute-t-elle.  

Le recyclage au cœur du projet 

Pour atteindre leur objectif, ils ne rechignent pas à la tâche. Chaque jour, ils continuent de construire et d’aménager les chalets. Des bâtiments particulièrement originaux, puisque le maître mot du projet est la récupération. D’abord, la structure : le couple a choisi de recycler des conteneurs maritimes hors d’usage. L’ameublement, c’est Claire Tremblay qui l’a trouvé en errant sur des sites de seconde main. Le bois, quant à lui, provient du démantèlement de l’hôtel Les Cascades d’Alma.

Sur le chantier, les chalets en cours de construction s’alignent. (Photo: Coline Cornuot)

 

« Seuls les essentiels sont neufs, dévoile fièrement Mme Tremblay. Il suffit d’un peu d’huile de coude ! » Mais il faut aussi une bonne dose d’imagination, car il n’existe pas de plans préétablis pour ce type d’installations. « On tâtonne et on retient ce qui fonctionne bien », poursuit la propriétaire. 

Une vue incomparable sur le Saguenay

Si l’originalité des installations attire l’œil, c’est la beauté du terrain qui charme. L’espace offre une vue imprenable sur le Saguenay et Rio Tinto et possède une érablière. « Le terrain est tellement grand que les vacanciers ne se marcheront pas dessus. On a aménagé 6 km de chemins et 8 km de pistes cyclables », précise le retraité. Le site compte aussi plusieurs étangs, ainsi qu’une cabane à sucre et un atelier de tissage. Une salle des fêtes a également été construite à partir de 13 conteneurs. Ce pavillon couleur bois pourra accueillir jusqu’à 300 personnes.

Le terrain offre une vue imprenable sur le Saguenay. (Photo: Coline Cornuot)

Les deux retraités ont pensé leur projet pour qu’il soit attractif toute l’année : l’été, les vacanciers pourront profiter d’une piscine, de jeux d’eau, ou encore de kayaks tandis qu’en hiver de la motoneige leur sera proposée. 

Ne reste plus au couple qu’à recevoir les différentes autorisations, notamment celle d’implanter une fosse septique, délivrée par le ministère de l’Environnement. Ensuite, il pourra ouvrir au public son site de villégiature, qu’il espère être classé cinq étoiles. 

Partagez :