samedi , 26 novembre 2022

Québec solidaire : « Juste ça, c’est une réussite »

Le candidat Adrien Guibert-Barthez accompagné de ses bénévoles. (Photo : Jade Giovane)

La troisième place de Adrien Guilbert-Barthez de Québec Solidaire (QS) dans la circonscription de Chicoutimi ne décourage pas ses militants.

L’ambiance était à la fête chez les militants en dépit des 11,38% des voix récolté par Québec solidaire.

« Évidemment ce n’est pas la victoire qu’on espérait, mais ne soyez pas déçus du résultat. Ce n’est qu’un chiffre et nous pouvons le voir de plusieurs manières. Nous avons convaincu encore plus de gens que Québec solidaire est la voie d’avenir en politique. Nous avons rencontré et parlé par téléphone à des milliers de personnes dans Chicoutimi et à travers tout le Saguenay-Lac-Saint-Jean, et juste ça c’est une réussite », déclare Adrien Guilbert-Barthez.

Lors de la soirée électorale, le candidat suivait les résultats avec son entourage et les nombreux bénévoles qui l’ont suivi pendant toute sa campagne. Les candidates des circonscriptions voisines, comme Karla Cynthia Garcia Martinez pour Jonquière ou encore Andrée-Anne Brillant pour Dubuc, étaient aussi de la partie. Le Bar à Pitons à Chicoutimi accueillait aussi une soixantaine de partisans qui présentaient de fortes réactions, passant des applaudissements aux huées rapidement.

Le verre à moitié plein

« C’est sûr qu’on aurait espéré mieux, mais on est quand même contents d’avoir fait quelques gains. Il faut surtout réaliser que Québec solidaire est le seul parti à ne pas avoir perdu de députés. Dans le sens où, le Parti libéral et le Parti québécois en ont perdu. La Coalition avenir Québec en a gagné, mais à QS on est restés sur notre terrain, et on a fait quelques gains de plus », explique le M. Guilbert-Barthez.

Le candidat Adrien Guibert-Barthez au Bar à Pitons de Chicoutimi pour suivre la soirée électorale. (Photo : Jade Giovane)

Malgré la baisse des votes pour QS à Chicoutimi, 3977 votes en 2018 par rapport à 3399 votes en 2022, le candidat voit son parti au pouvoir pour les prochaines élections avec ou sans lui comme candidat.

« Ce sera aux membres de décider si dans quatre ans ce sera encore moi le candidat. Si une autre personne mieux placée se présente, je lui laisserai ma place sans aucun doute. Je l’appuierai à 100%.  Pour ma part, c’est sûr que je vais continuer à militer pour l’environnement, la justice sociale et pour la protection de nos droits », conclut le candidat Adrien Guibert-Barthez.

À propos de Jade Giovane

Avatar photo
Rendre accessible l’information pour tous et vulgariser les enjeux nationaux ont toujours été les objectifs de Jade Giovane. C’est au secondaire qu’elle a fait la découverte de Charles Villa, un Grand Reporter. Grâce à lui, elle a réalisé qu’elle aussi souhaite pratiquer ce métier à l’international. Elle a donc quitté Saint-Bruno de Montarville pour la première destination vers son métier de rêve : le programme de journalisme de l’École supérieure en art et technologie des médias. En plus d’être pétillante, déterminée en plus d'être persévérante, elle s’implique au sein du conseil étudiant d’ATM. Jade se donne tous les moyens pour réussir ce qu’elle entreprend. Après son escale en ATM, cette Franco-Italienne partira faire le tour du monde pour ajouter à son carnet plusieurs contacts et vivre dans le feu de l’actualité internationale. Si elle atterrit de nouveau au Québec, ce sera pour réaliser des études en histoire féministe, en langue et politique internationale.

À voir aussi

Violences faites aux femmes : des étudiants se mobilisent

 À la veille de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des …