L’Agence-école Embryo lance son encan artistique

149
0
Partagez :

Un encan silencieux au profit du Café-Jeunesse de Chicoutimi aura lieu le 2 décembre au centre d’artistes Le LOBE. Plusieurs activités sont au menu de ce 5 à 7 éclectique. 

 « On a décidé de faire un deux pour un, donc d’y aller vers le côté artistique et de demander l’aide des étudiants en arts visuels du Cégep de Chicoutimi, de l’UQAC et du Cégep de Jonquière pour faire un encan. Ils vont nous fournir des œuvres et ça va leur donner de la visibilité », mentionne la coordonnatrice de l’évènement, Margot Gélinas, qui fait partie de l’Agence-école Embryo du Cégep de Jonquière. 

L’artiste Audrey Briand a fourni une œuvre qui sera présentée lors de l’encan.

Pour combler la soirée, les personnes présentes auront l’opportunité de participer à plusieurs activités. Il sera possible d’acheter les œuvres présentées par une dizaine d’artistes, mais aussi de voir Laurie-Ann Villeneuve en créer une en direct. Les participants pourront également assister à un spectacle de jazz par Justin Blackburn, ils pourront aussi recevoir certains prix grâce à plusieurs tirages et participer à une fresque créative collective. 

« On aimerait pouvoir amasser dans les alentours de 500 $. On fait vraiment ça pour aider le Café-Jeunesse de Chicoutimi donc c’est comme un bonus. Puisque c’est un encan, on ne peut pas vraiment prévoir le prix des œuvres, mais on aimerait ça », affirme l’étudiante en publicité, Margot Gélinas. 

Profits 

Tous les profits de la soirée seront remis au Café-Jeunesse de Chicoutimi qui a pour but de faire naître, développer et soutenir des groupes pour encadrer des adultes âgés de 18 et 35 ans qui souffrent de problèmes divers. L’organisme souhaite aider les organisateurs en leur fournissant un maximum de conseils.  

« On va pouvoir répondre à leurs questions et publiciser l’évènement. Un organisme communautaire qui se fait offrir une activité de financement qui a besoin de peu d’investissements c’est toujours alléchant et en même temps encourager les étudiants c’est important », atteste la coordonnatrice du Café-Jeunesse de Chicoutimi, Lucie Tremblay. 

L’organisme communautaire compte ensuite utiliser les profits dans le but de créer des activités pour les jeunes adultes et les parents en vue du temps des fêtes. 

Partagez :
Avatar photo