Cinq coopératives de la rue Racine s’associent

307
0
Partagez :

Une nouvelle initiative entre cinq coopératives a vu le jour jeudi soir au Café Cambio à Chicoutimi. Racine coop a été le résultat d’un regroupement entre ces entreprises de la rue Racine.  

Plusieurs personnes se sont déplacées pour le lancement officiel de racine coop. Photo : William Boutin

Bizz coop, le Café Cambio, la librairie Les Bouquinistes, nOula coop et la coopérative Système T se sont réunis pour ce projet. Trois volets sont ressortis du lot, pour que racine coop soit bien gérée, soit l’administration, la communication et la vie associative. « On travaille sur le financement et le concept depuis mai dernier. Ça peut paraître bizarre de regrouper une épicerie, une librairie, un café, un importateur de café et une autre coopérative en transition écologique pour créer ce projet, mais on l’a fait », a souligné la coordonnatrice de l’organisme Bizz, Guylaine Pelletier.  

Racine coop a plusieurs valeurs communes. Les compagnies veulent servir le mieux possible la communauté avant tout. C’est dans cette idée que les cinq coopératives du centre-ville se sont associées pour avoir un impact positif sur l’écosystème de la place. « On est des entreprises dont l’objectif principal n’est pas de faire de l’argent, mais de servir la population », a indiqué Mme Pelletier.  

Le Café Cambio est dans les cinq coopératives qui ont créé racine coop et c’était le lieu du lancement jeudi soir. Photo : William Boutin

Une autre valeur que les organismes partagent est que l’économie sociale. Elles souhaitent rétablir le lien d’échange avec la population. L’engagement est aussi ce qui unit les cinq coopératives avec leur créativité. Elles ont déjà commencé quelques projets dont avoir des livres et des produits de chaque commerce dans les autres compagnies pour montrer qu’elles travaillent ensemble. Les coopératives veulent également relever des idées pour créer des liens.  

Parmi les élus de Saguenay, seule la conseillère du centre-ville Mireille Jean était au lancement de ce projet. Elle est très heureuse de l’initiative. « C’est rafraîchissant de voir de groupe de gens qui se rassemble pour valoriser des valeurs communes qu’ils échangent », a-t-elle mentionné. Elle était également ouverte à financer le projet si c’était nécessaire. « Dépendamment de l’ampleur des projets, on peut voir comment ça peut s’inscrire dans les leviers d’aide financière que la Ville de Saguenay peut avoir », a expliqué Mme Jean. 

Partagez :