Une programmation revisitée pour Saguenay en neige

Alors que la pandémie a brimé plusieurs événements lors des deux dernières années, le festival Saguenay en neige a quant à lui profité de cette période pour épurer la programmation de sa 39e édition. 

Les deux mascottes de Saguenay en neige saluant les travailleurs du festival. (Photo Camille Houle)

« Le temps de la pandémie nous a permis de cogiter de nouvelles idées et de pouvoir revenir en force avec des nouveautés », explique la directrice générale du festival, Christine Basque.

L’événement comptait autrefois deux spectacles ; celui d’ouverture ainsi que celui de fermeture. L’offre musicale est plus grande lors de cette nouvelle édition. Les participants pourront assister à huit prestations.

« Si vous êtes comme moi et que vous n’êtes pas un fan de l’hiver, disons que Saguenay en neige c’est ce qui nous fait un peu apprécier l’hiver », raconte le député de Jonquière à la Chambre des communes, Mario Simard.

La compétition

Bien que le festival présente une programmation diversifiée, le but premier de l’événement est tout de même la compétition de sculptures de glace.

Le concours sera présenté en trois volets. Le volet scolaire permettra aux écoles de faire valoir le talent de leurs jeunes étudiants, alors que le volet amateur sera accessible à tous les Jonquiérois souhaitant explorer la sculpture sur neige.

Pour ce qui est du volet professionnel, ce sont des équipes de sculpteurs québécois qui courent la chance de représenter Saguenay en Neige au Concours International de Valloire, en France.

Plusieurs acteurs de l’arrondissement ont participé la conférence de presse du festival. (Photo Camille Houle)

Des activités pour tous

Le parc de la Rivière-aux-Sables accueillera une variété d’activités pour tous âges. « On est un événement hivernal à caractère familial donc on veut penser à tout le monde », affirme la directrice générale.

Saguenay en neige, qui est le plus long festival hivernal au Québec, sera accessible gratuitement pour toute la population.

Le député de Jonquière à l’Assemblée nationale, Yannick Gagnon, affirme être impressionné des arts et de la culture de l’événement puisque les artistes sont à l’extérieur. Certains de ses artistes s’inventent même à leur propre domicile avec seulement qu’un cube de neige.

« C’est l’art, c’est l’éducation, c’est la culture, c’est 100 000 visiteurs, témoigne Yannick Gagnon. Moi je suis fier. »

Saguenay en neige se tiendra pendant 10 jours consécutifs à compter du 2 février.

À propos de Camille Houle

Avatar photo
Étudiante en journalisme à l’École supérieure en Art et technologie des médias, Camille Houle passe le reste de son temps libre sur le terrain de volleyball. La libéro de division 1 excelle dans toutes les facettes de sa vie. Que ce soit derrière ses livres ou sur le terrain, la jeune femme originaire de Joliette dans Lanaudière, est prête à tout pour réussir, et ce depuis son plus jeune âge. Ses habiletés en langue lui ont permis de développer une facilité de communication autant à l’oral qu’à l’écrit. Passionnée de lecture et de protection de l’environnement, elle aime aussi défendre de vive voix l’égalité entre les femmes et les hommes. Ses paires la décrivent comme une femme avec beaucoup d’entregent et de leadership. Elle est perçue comme une fonceuse, mais surtout comme une personne avec le cœur sur la main. Ses qualités la mèneront vers l’aspect du métier dont elle rêve soit le journalisme d’enquête.

À voir aussi

Un motoneigiste octogénaire revient chez lui saint et sauf

Les policiers de Saguenay ont reçu un appel au 911 samedi après-midi signalant la disparition …