Taux directeur augmenté à 4.5%

 

Certains prêts hypothécaires faits dans les banques à travers le pays sont directement affectés par la hausse du taux directeur. (Photos: Xavier Savard)

La banque du Canada a annoncé aujourd’hui l’augmentation de son taux directeur à 4.5 %. Selon les experts en économie, le constat n’est pas inquiétant pour autant et était prévisible.

Il s’agit de la 8e hausse d’affilée en un an seulement. Le taux n’avait jamais atteint un tel seuil depuis 2007 selon les archives de la Banque du Canada. Cette augmentation prend place à un moment où le seuil d’inflation est pourtant à un niveau bas et plutôt stable alors qu’il est passé de 8.1 % en juin à 6.3 % en décembre. 

Selon l’enseignant en économie du Cégep de Jonquière, Yanick Lavoie, cette récente montée était assez prévisible. « Depuis plusieurs mois, on voit que tout coûte plus cher, notre prêt hypothécaire, l’essence, l’épicerie. Ce qu’on essaie en rehaussant le taux directeur c’est de rééquilibrer la demande dans le marché. La banque veut qu’il y ait moins de consommation dans l’économie pour ramener les prix à la baisse tranquillement. » 

Il précise également qu’il ne faut pas paniquer sur cette hausse récurrente qui a été observée dans la dernière année. « Dans le temps de nos parents ou de nos grands-parents, 4.5 % ce n’était pas considéré comme un taux élevé. Au contraire, dans les années 70, on voyait des taux au-dessus du 10 % régulièrement. » 

 L’impact sur la population 

Même si certaines personnes ne verront pas forcément les changements engendrés par l’augmentation du taux, ceux qui ont fait l’achat d’une maison avec un taux hypothécaire à taux variable auront une surprise en consultant leur prochaine facture. Les taux d’intérêt qu’ils doivent ajouter au prix du remboursement de leur prêt de maison peuvent grimper assez rapidement. 

« Le taux directeur a augmenté de quasiment 4.5 % en un an. La personne qui avait une hypothèque à 3.5 % pourrait être rendue à quasiment 9 % de paiement hypothécaire. La maison peut donc coûter jusqu’à 700 $ de plus chaque mois », souligne M. Lavoie. 

Conseiller financier chez Desjardins, Daouda Ba pense aussi qu’il est important d’adapter son mode de vie en fonction de ces changements qui peuvent affecter les propriétaires avec des budgets plus modestes.  

« Dépendamment de la cote de crédit de chacun, ça peut vraiment réduire l’argent de trop dans leur portefeuille. Il faut couper à des places, cinéma, restaurant, magasinage, etc. »   

À propos de Xavier Savard

Avatar photo
Le monde du sport a toujours fasciné Xavier Savard. Depuis sa tendre enfance, il rêvait de couvrir de grands événements sportifs et de s’entretenir avec les plus talentueux athlètes. Son arrivée dans la grande famille d’Art et technologie des médias a confirmé sa passion pour le journalisme. Cet homme adore suivre l’actualité régionale et internationale. Pour Xavier, la musique est l’un moyen de se détendre.

À voir aussi

Un motoneigiste octogénaire revient chez lui saint et sauf

Les policiers de Saguenay ont reçu un appel au 911 samedi après-midi signalant la disparition …