Paraplégique : elle demande la sécurité sur les routes

353
0
Partagez :

Une centaine de conducteurs a reçu un dépliant sur le respect de la limite de vitesse. (Photo : Rosalee Bonneau-Harvey) 

Devenue paraplégique à 30 ans, Andréane Harvey a sensibilisé les automobilistes à la sécurité routière à l’intersection de la route 170 et des rues Gauthier et des Épinettes à Larouche lundi matin. Cette dernière a subi un grave accident à cet endroit en mars dernier. 

« Les gens conduisent souvent trop vite. Lâchez vos téléphones et regardez en avant. Souvent, ce sont des choses comme ça qui font que des gens comme moi n’ont plus de jambes ou sont paraplégiques », a lancé aux usagers de la route, Andréane Harvey.   

 

Andréane Harvey avait sa fille de 14 mois à bord de sa voiture lors de l’accident, la petite n’a eu aucune séquelle. (Photo : Rosalee Bonneau-Harvey)

La jeune femme, aujourd’hui en fauteuil roulant, s’est réunie avec le ministère des Transports et de la Mobilité durable (MTMD), le Service de police de Saguenay et Contrôle routier Québec pour distribuer aux automobilistes des dépliants sur le respect de la limite de vitesse.  

« Il y a des familles qui sont impliquées. Après ces accidents, les gens ont des prises de conscience, mais c’est avant qu’il faut qu’ils réalisent, a ajouté Mme Harvey. Les jours suivants ça roule moins vite, mais ça redevient rapidement comme avant. » 

Des solutions temporaires 

Le maire de la municipalité de Larouche, Guy Lavoie, était également présent sur les lieux et espère bientôt trouver des solutions afin d’éviter d’autres tragédies. « Des journées de sensibilisation comme celle-là, c’est un premier pas, mais c’est certain qu’à un moment donné il va devoir y avoir un aboutissement. Je me fie au bon jugement des ingénieurs du ministère des Transports pour qu’ils nous apportent des solutions viables et plus sécuritaires pour les utilisateurs de la route 170 », a-t-il souhaité.   

Depuis l’automne 2021, le MTMD a interdit aux véhicules lourds de tourner à gauche, en direction de Saguenay, en utilisant l’ouverture du terre-plein central. De plus, des caméras ont été installées à l’entrée de la municipalité afin de tenter de rendre le secteur plus sécuritaire.  

« Présentement, nous sommes dans des études, pour vraiment cibler la meilleure intervention à apporter sur le réseau », a spécifié la conseillère en communication du MTMD, Cindy T.-Morel.  

Aucun échéancier n’a été mentionné, toutefois, Mme T.-Morel a précisé que le ministère travaille en collaboration avec la municipalité de Larouche afin de régler la situation dans les plus brefs délais.  

Partagez :