Un café-rencontre entre Sylvain Gaudreault et les étudiants du Cégep de Jonquière

294
0
Partagez :

Le Cégep de Jonquière a offert à ses étudiants une tribune bien particulière, vendredi midi. Sous l’intime formule d’un café-rencontre, une dizaine de jeunes ont pu échanger sur divers sujets de leur choix en compagnie du directeur général de l’organisation et ex-député, Sylvain Gaudreault.

Au menu de la séance, galettes et café, mais surtout grève en milieu scolaire, espaces de travail dédiés aux étudiants, efforts environnementaux et thématique de l’année scolaire à venir ont entre autres suscité l’intérêt des curieux sur place.

Pendant une soixantaine de minutes, le Chicoutimien au parcours étoffé s’est montré à l’écoute des préoccupations des collégiens, ne se défilant devant aucune question, et en favorisant les échanges constructifs.

À l’affut des deux journées de grève ayant récemment été planifiées, soit le 6 et le 10 novembre, certains participants ont profité de l’occasion pour s’informer des impacts entourant la replanification future du calendrier scolaire. Ce dernier devra inévitablement être mis à jour afin de respecter le minimum de 82 jours d’activités d’apprentissage, leur a alors assuré M. Gaudreault.

Un chantier vert

En guise d’introduction, Le directeur général a pris soin de présenter brièvement la vision stratégique du Cégep de Jonquière s’étalant sur les quatre prochaines années.

S’il y a bien un élément qui saute aux yeux lorsque l’on s’attarde à ce plan, c’est l’importance accordée au sujet de la carboneutralité et de la mobilité durable.

« Même au-delà de ma vie de DG, ce qui me préoccupe le plus en ce moment, c’est l’enjeu climatique […] On n’est pas encore le leader des cégeps en termes de carboneutralité, mais on va le devenir », a assuré d’un ton franc M. Gaudreault.

Celui qui a célébré cette semaine le premier anniversaire de sa nomination à la barre de l’institution jonquiéroise, était d’ailleurs bien fier de souligner l’embauche d’une conseillère en développement durable et en carboneutralité. Selon ses dires, le Cégep de Jonquière est d’ailleurs le seul cégep à avoir doté ses opérations d’un volet entièrement environnemental au Québec.

Questionné quant à l’échéancier de ce chantier, l’ex-politicien a expliqué candidement que les prochains mois seront dédiés à faire l’inventaire complet des émissions de gaz à effet de serre de l’établissement.

Partagez :