Les dangers de la trottinette électrique

324
0
Partagez :
Bien que plusieurs trottinettes circulaient dans les rues, elle était interdite avant ce projet pilote. Photo: Claudie Boucher

Les blessures causées par les trottinettes électriques ressemblent grandement à celles causées par un accident de moto, selon une étude française réalisée par le Registre national des traumatismes majeurs. Xavier a été victime de ces engins.

  « Toute la famille, on a chacun notre trottinette. Celles des enfants, elles vont vraiment moins vite, contrairement à celle de mon chum. Mon fils a voulu l’essayer et je vis dans un quartier résidentiel près d’une école, alors je n’ai pas vu le danger. Par contre, il a perdu le contrôle et est tombé. Il était égratigné partout et il s’est cassé le poignet », raconte la mère de l’adolescent.

Depuis le 20 juillet dernier, les trottinettes électriques peuvent circuler librement et légalement sur les routes où la vitesse est inférieure à 50 km/h et sur les pistes cyclables. Le ministère des Transports du Québec a décidé d’établir un projet pilote pour les trois prochaines années.

« Ce projet permettra de recueillir des informations afin d’évaluer l’intégration de ces appareils à la circulation routière, d’élaborer des règles de circulation sécuritaire et d’établir des normes en matière d’équipement pour ces véhicules », explique la conseillère en communication du ministère des Transports, Cindy T.-Morel.

Les pistes cyclables débordent

Les trottinettes électriques peuvent circuler dans les rues, oui, mais également sur les pistes cyclables. Pendant les saisons chaudes, les cyclistes, les marcheurs et les planches à roulettes envahissent ces voies et depuis quelques mois les trottinettes électriques se sont ajoutées à eux. « La route est aussi faite pour être partagée. Alors, c’est à tous de s’adapter pour éviter les incidents », dit le porte-parole de la Sureté du Québec, Hugues Beaulieu.

Chacun doit s’adapter à ces nouveaux engins qui apportent tout de même un certain danger sur les pistes cyclables. « Il y a déjà beaucoup de gens et d’ajouter des trottinettes qui roulent à 50 km/h à quelques pieds de marcheurs sans protection, c’est sûr que c’est un risque autant pour les conducteurs que l’entourage », déclare le patrouilleur de la Ville de Saguenay Jean-Pierre Gauthier.

Bien que le Québec soit en période de test, le ministère des Transports a tout de même établi plusieurs règles pour la sécurité de tous. Par exemple, le port du casque est obligatoire, l’interdiction de transporter des passagers et l’âge minimum de 14 ans. Il est également interdit de consommer de l’alcool ou de la drogue et d’écouter de la musique avec un casque d’écoute.

Partagez :