Un accompagnement environnemental pour les festivals

104
0
Partagez :

L’organisme régional Eurêko, soutenu par la Ville de Saguenay, propose un accompagnement environnemental aux festivaliers. (Photo : Thibault de Surville)

De plus en plus, les festivals de la région se mettent au vert. Afin de les accompagner, des organismes s’organisent dans ce virage environnemental.

« Un évènement aujourd’hui, il va avoir un impact environnemental. […] L’idée pour nous, c’est de les accompagner pour limiter cet impact. On va les orienter vers des choix plus durables », explique la coordonnatrice de la patrouille Euréko, Sarah Harris Tsonde Nkouda. En collaboration avec la Ville de Saguenay, l’organisme régional met à disposition ses services de conseil environnemental.

Afin de les accompagner au mieux dans ce virage environnemental, Euréko propose aux festivaliers de nombreuses mesures pour être plus verts. « Il y a de l’accompagnement en tant que tel que l’on donne. Pour ces services, c’est payant. Mais il y a aussi la sensibilisation, où là, c’est un projet financé en partie par la Ville de Saguenay », explique-t-elle.

Dans un objectif de rendre l’évènement plus vert, le résultat zéro déchet est loin d’être celui espéré. « Le but n’est pas de générer zéro matière aussi. Il y a une consommation inévitable. Mais on fait en sorte que ce qui sera distribué soit durable », déclare la coordonnatrice de la patrouille Euréko.

« Cet engagement, ça demande du budget »

« Souvent, il y a de la bonne volonté du côté des évènements. Mais cet engagement, ça demande du budget, et c’est ça le principal frein », déclare Sarah Harris Tsonde Nkouda. Pour la plupart des festivals, c’est un investissement environnemental sur plusieurs éditions qui est fait. Coûteux sur le moment, les installations durables s’avèrent rentables pour les festivals sur le long terme.

Cet engagement écoresponsable, le festival Jazz et Blues de Saguenay s’y est lancé depuis plusieurs années. Une implication qui ne cesse d’augmenter au fil des éditions. « Le festival a toujours eu en tête de garder des actions pour le développement durable et écoresponsable. Mais on tente toujours d’augmenter ça de plus en plus », déclare la responsable des communications et marketings du Festival Jazz et Blues de Saguenay, Camille Bellefeuille.

De plus en plus observée, cette implication écoresponsable est également suivie de près par les collaborateurs des festivaliers. « On voit que dans les organisations extérieures, dans les subventionnaires qui nous subventionnent chaque année, il y a intérêt grandissant sur le sujet », explique Camille Bellefeuille.

Partagez :
Avatar photo