Formation numérique pour les personnes âgées : « Les réglages, on m’avait dit : n’y touche surtout pas ! »

434
0
Partagez :

Retour sur les bancs d’école pour une dizaine d’aînés à la bibliothèque de Chicoutimi, le 12 mars 2024. Photo : Théo Laroche

« Les réglages, on m’avait dit : n’y touche surtout pas ! » Objectif : démystifier les réglages des appareils Apple en deux heures de formation. Cette dernière s’est déroulée à la bibliothèque de Chicoutimi. L’apprentissage est nécessaire pour les moins initiés aux nouvelles technologies, qui en dépendent pourtant.

La dizaine de participants sont venus avec leur iPhone et parfois leur iPad. Ils les utilisent tous les jours, appellent leurs enfants en visioconférence, ils envoient des messages vocaux mais sont vite effrayés par l’objet. « Ça faisait peur, on avait l’impression de tout “buzzer” quand on va dans les réglages », exprime Josée Lavoie, une participante.

Et pourtant, ils vont devoir l’ouvrir, cette application. « La plus importante de toutes, assure le formateur du jour, Sylvain Gagnon. Elle permet de se rendre compte que c’est vous le boss de votre téléphone », explique-t-il.

Manipuler pour vaincre la peur

Mission manipulation, apprentissage de l’option recherche, entre autres, et surtout prise de conscience que toucher les réglages n’est pas une action aux lourdes conséquences. « Avant, on avait peur de se tromper, comme si on n’avait pas le droit », note Réjean Desbiens, un participant.

Pour débuter, le formateur leur a expliqué la différence entre le wifi et les données cellulaires, répondant aux questions les plus naïves. « Si je donne le mot de passe de mon wifi à un ami qui vient de loin, est-ce qu’une fois qu’il est retourné chez lui il est capable de se reconnecter ? », demande une participante.

Il a aussi été question de la gestion des mots de passe, des notifications ou encore de la sensibilisation aux pourriels et autres arnaques. « On veut jouer sur votre peur, et ils sont forts. Maintenant, c’est la voix de votre petit-fils qui vous appelle pour vous demander de l’argent ! », avertit Sylvain Gagnon.

Tout le monde n’ose pas demander de l’aide

« Cette formation nous permet de ne plus avoir à demander de l’aide systématiquement, et puis c’est le fun d’apprendre ! », sourit une participante.

« La pandémie a occasionné une accélération phénoménale de l’utilisation des smartphones », affirme Sylvain Gagnon. À sa retraite en 2011, il a créé « Formatik », une entreprise de formation numérique.

Il observe qu’au « boom de l’utilisation des tablettes, en 2013, 90 % des utilisateurs étaient des femmes ». Aujourd’hui, messieurs autant que mesdames utilisent tous les jours un téléphone. Pourtant, « les femmes restent très majoritaires dans mes formations. Les hommes ont bien plus de mal à se faire aider », note Sylvain Gagnon.

Le choix du téléphone est important. « C’est mieux quand des proches peuvent aider. J’ai déjà formé une personne qui avait le seul Android de la famille. » Les participants de cette formation spéciale Apple disent avoir choisi la marque que leurs enfants leur ont conseillée. Cette même marque qui offre à leurs yeux des téléphones qui semblent plus simples d’utilisation.

Le formateur qui est missionné par les bibliothèques de Saguenay depuis quatre ans donnera le 26 mars la même formation à la bibliothèque de Jonquière, cette fois sur les appareils Android.

Les commentaires sur la formation ont été très positifs. « Maintenant, je n’ai plus peur de me tromper et j’aime encore plus mon téléphone», résume Réjean Desbiens.

Partagez :