Des réglementations strictes contournées par les plus jeunes

153
0
Partagez :

Les dépanneurs Couche-Tard ont récemment changé leur politique en exigeant une pièce d’identité à toute personne qu’ils croient être âgés de 30 ans et moins alors qu’elle était de 25 ans auparavant. (Crédit photo : Zachary Marchand) 

Au fil des années, les réglementations liées à la demande de pièces d’identité pour l’achat d’alcool sont de plus en plus strictes. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, les adolescents trouvent tout de même le moyen de se procurer de la boisson sans avoir l’âge permis. Dans les dépanneurs Couche-Tard, les propriétaires serrent la vis.

Zachary Marchand, 

Selon l’Enquête québécoise sur le tabac, 53% des élèves du secondaire ont déjà consommé de l’alcool sur une période d’un an. Cependant, l’âge minimal pour acheter et consommer de l’alcool au Québec est de 18 ans. Depuis plusieurs années, les associations d’épiceries et de dépanneurs obligent tous les clients à montrer leur carte d’identité s’ils ont l’air d’avoir moins de 25 ans. La direction de Couche-Tard est plus restrictive depuis quelques temps, exigeant une pièce d’identité à toute personne qu’ils croient être âgés de 30 ans et moins. Le directeur général de l’Association des marchands dépanneurs et épiciers du Québec (AMDEQ), Yves Servais, avoue que les commerces sont plus sévères et les amendes plus salées.

Chez certains adolescents, cette méthode est loin d’être la meilleure. « Il ne devrait pas serrer plus la vis, parce que selon moi, c’est correct que les gens de 17 ans aillent à des partys et boivent de l’alcool  », mentionne l’étudiante de 17 ans du Cégep de Jonquière, Marie-Ly Robidoux, trouvant l’âge minimal trop élevé.

Malgré tout, plusieurs adolescents trouvent quand même le moyen de se procurer de l’alcool. Selon le caissier d’un dépanneur Couche-Tard de Jonquière, Michaël Dugas-Brisson, la plupart des mineurs savent où se procurer de l’alcool sans carte d’identité : « Il y a des dépanneurs qui cartent comme d’autre qui ne cartent pas. Les dépanneurs chinois ne cartent pas contrairement aux Couche-Tard. Eux, ils demandent des pièces d’identité tout le temps ».

Aux yeux de la loi, si une personne de moins de 18 ans se fait intercepter à acheter de l’alcool, l’établissement en question risque une amende de 700 $ à 1400 $ ainsi qu’un retrait temporaire de son permis d’alcool.

Partagez :