Le Spartan Jonquière en visite chez les Red Sox

222
0
Partagez :

Pour une 6e année consécutive, 30 membres de l’équipe de Spartan SGX du Cégep de Jonquière participeront aujourd’hui, samedi, à la mythique course à obstacles organisée au Fenway Park, la maison des champions de la Série Mondiale du baseball, les Red Sox, à Boston.

Après avoir participé à cette course comme coureur en 2012, Éric Paquet a décidé de mettre sur pied la première équipe scolaire de Spartan au monde. Six ans plus tard, 30 personnes se sont arrachées les places disponibles pour le voyage et elles entrent présentement dans la période d’entraînement dédiée au perfectionnement technique pour finaliser la préparation de l’épreuve.  

Comme lors de la première édition avec l’équipe en 2013, les Red Sox ont remporté les grands honneurs deux semaines avant la compétition en gagnant la série mondiale en cinq parties contre les Dodgers de Los Angeles. Pour Éric Paquet, c’est un privilège de faire cette course de type sprint de cinq km dans la maison des champions. «Je veux qu’ils courent avec ça en tête. C’est une place où sont passés b

Éric Paquet et des membres de l’équipe Spartan du Cégep de Jonquière avant la course à Boston en 2017.

eaucoup de champions et je veux qu’ils sentent qu’ils font partie de cette atmosphère-là, que tout le monde peut être un champion dans cette place-là. C’est important», confie-t-il.

 

L’année dernière, 12 membres du groupe se sont positionnés parmi les 20 meilleurs de la compétition et ce, sur 6000 participants. Mais ce n’est pas l’objectif. «Le but, explique-t-il, c’est que les participants terminent la course et qu’ils le fassent avec le sourire.» Dans cette équipe, on préconise les valeurs sportives à la performance.

Dans cette optique, depuis la première édition, afin de réduire les coûts et vivre l’expérience à fond, les athlètes prennent part à la compétition le samedi soir et font du bénévolat dans le stade le lendemain.

Étudiant au Cégep de Jonquière, Samuel Tremblay, participera au voyage pour la première fois. Pour lui, avoir un objectif pendant la période d’entraînement a été la pierre angulaire de sa motivation. «Mon premier but est d’avoir du plaisir, mais me connaissant, je suis assez compétitif, j’aimerais me qualifier pour les championnats du monde.»

Cette course dans le «stade des stades», comme l’appelle Éric Paquet, permet de se qualifier pour les championnats mondiaux de course à obstacles, OCR World Championship, en enregistrant un des cinq meilleurs temps de sa catégorie d’âge. Chaque année, une brigade d’une vingtaine de participants représente le Cégep de Jonquière dans cette compétition internationale qui, cette année, s’est déroulée à Londres.  

La méthode d’entraînement a fait ses preuves, mais Éric Paquet n’est pas encore rassasié: «On est toujours à la recherche, de la perfection, en tant que programme.»

Partagez :