Un lancement bilingue réussi pour Justine Quetzal

218
0
Partagez :

Justine Quetzal a aimé l’expérience du direct Facebook puisqu’il lui a permis d’arriver directement dans le salon des gens, qu’ils soient au Saguenay—Lac-Saint-Jean ou aux États-Unis. Un public plus large a été atteint pour l’artiste émergente.

Guitare, tambour médecine, percussions : accompagnée de ses instruments, l’autrice-compositrice-interprète originaire de Jonquière, Justine Quetzal, a lancé son deuxième album Breath of Healing en direct sur Facebook jeudi. Celle qui vit en Californie a transporté les spectateurs dans son univers en jouant les chansons de son album.

« J’ai une mission avec ma voix, celle d’être un vent qui peut guérir », raconte l’artiste qui est plus que fière du lancement qu’elle a réalisé. Étant enseignante de yoga, tout se connecte au souffle dans sa vie. Ses chansons sont d’ailleurs qualifiées de « chansons médecines », qui est un genre plus connu dans les pays comme le Pérou ou le Brésil. Au Québec, il s’agit plutôt de musique du monde. « C’est un genre qui va être joué lors de retraites de yoga par exemple », rapporte la jeune femme. 

« Welcome everyone, bienvenue » 

Lors du lancement, le plus grand défi pour l’artiste a été de le réaliser de manière bilingue, pour joindre les audiences anglophone et francophone. Elle a dû traduire ce qu’elle disait dans une langue pour le dire dans l’autre. Il faut toutefois savoir qu’il s’agit d’une partie de son objectif. « Je veux transcender la langue, amener les gens au-delà d’elle », dit celle qui a traduit son album en quatre langues. 

Comparativement à son premier album, elle qualifie celui-ci comme étant un peu plus triste et mélancolique. La chanson Gaia est d’ailleurs inspirée de la lourdeur de l’air alors que les feux de forêt ravageaient la Californie il y a environ un an. Elle l’écrite pendant la période  de nombreuses personnes se faisaient évacuer. « Cette chanson montre que la Terre a mal, mais qu’il y a toujours espoir, car elle va toujours exister au-delà de nous », explique-t-elle. 

Futurs projets ? 

Justine Quetzal sortira un vidéoclip pour sa chanson Voice of the Sea dans lequel va figurer Hannah Mermaid, une sirène qui nage avec les baleines et les requins. « Hannah c’est une activiste de l’océan, elle veut l’aiderraconte l’artiste avec enthousiasme. Lorsqu’elle a entendu ma chanson, elle était très contente, elle m’a dit que ça représentait bien son monde aquatique ».

Partagez :