Hockey mineur de Saguenay : des écarts bien visibles au classement

164
0
Partagez :

Selon le directeur général de l’Association du hockey mineur de Saguenay, Dany Chouinard, la saison 2023-2024 est un « constat d’échec » quant à son processus d’équilibrer les équipes autant en simple lettre qu’en double lettre. 

Équipes non équilibrées, écart majeur au classement entre deux formations d’un même secteur et des parents frustrés, ce sont les mots mentionnés par le directeur de l’Association du hockey mineur de Saguenay, Dany Chouinard, pour décrire la présente saison. Dans certaines catégories, comme le M11 BB (atome), le M13 B (pee-wee) et le M15 B (bantam), plus de 25 points séparent les équipes d’une même ville.

« C’est la première fois qu’on a eu autant de plaintes des parents cette saison au niveau de nos équipes, nous allons changer la formule pour l’an prochain », a assuré le directeur général de l’AHMS, Dany Chouinard.

« Impliqués émotivement »

Depuis la saison 2018-2019, ce sont les entraîneurs qui évaluent et qui sélectionnent les joueurs dans leur équipe. La formation est ensuite créée selon un repêchage. À tour de rôle, les pilotes choisissent les jeunes selon leur classement dans les évaluations. « Malheureusement, cette année, des entraîneurs ont tiré profit de la situation puisqu’ils connaissaient certains joueurs et ont évalué de façon malhonnête les jeunes pour les avoir dans leur équipe », a affirmé Dany Chouinard.

Du côté du M11 BB, les équipes sont formées selon les arrondissements des joueurs. Les joueurs des Sags 1 et 2 proviennent de Jonquière tandis que les jeunes hockeyeurs des Sags 3 et 4 découlent des arrondissements de La Baie et Chicoutimi. Selon l’AHMS, les instructeurs sont repartis contents après le repêchage.

Dany Chouinard a confié qu’aucun échange n’avait été fait dans le M11 BB.

« Elle (l’Association) ne mélange pas les joueurs de La Baie et Jonquière. C’est une décision des parents, les pratiques sont plus tôt et les enfants sont jeunes alors c’est moins compliqué », a indiqué le coordonnateur aux opérations, au développement et aux communications du Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean, Pascal Bouchard. À partir du M13 (pee-wee), les jeunes sont mélangés.

Le règlement est clair

Selon le règlement 4.1.2 de Hockey Québec, lorsque plus d’une équipe sont formées pour une division et classe données dans une même association, lesdites équipes doivent obligatoirement être équilibrées et évoluer l’une contre l’autre durant toute la saison afin de favoriser une compétition équitable entre les équipes dans une même ligue. Cette responsabilité relève de l’association concernée.

Cependant, en cours de saison, la région a le pouvoir d’exiger un rééquilibrage des équipes dans le cas d’une différence significative entre les équipes d’une même association qui évoluent au sein d’une même ligue. « Le but premier est que les jeunes aient du plaisir. On veut que ça soit le plus équilibré possible pour éviter d’avoir de gros pointages et on veut que les jeunes continuent à jouer au hockey », a indiqué le directeur de l’arbitrage à Hockey Québec, Stéphane Auger. Hockey Québec se réserve le droit d’intervenir auprès des associations s’il sent le besoin de le faire en cas de situation majeure.

La date limite pour des changements de joueurs doit se faire au plus tard le 10 janvier.

Des solutions ?

L’Association du hockey mineur de Saguenay souhaite pour la prochaine saison trouver des évaluateurs indépendants, c’est-à-dire des évaluateurs qui ne connaissent pas les jeunes, qui n’ont aucun lien de parenté avec les joueurs. « On a déjà eu Félix Bibeau, Olivier Bouchard des Saguenéens et des gens des Espoirs qui ont évalué et classé les joueurs selon leurs forces et faiblesses. Malheureusement, ils ne sont pas toujours disponibles », a lancé Dany Chouinard.

À Candiac, par exemple, l’Association du hockey mineur du Roussillon utilise une firme d’évaluateurs externe. Une option que Saguenay pourrait utiliser dans les prochaines années.

« On essaie le plus possible d’équilibrer les équipes. Ça règle 90% de nos problèmes lorsque les équipes sont équilibrées. Au niveau du M11, c’est un peu plus difficile de balancer, car un seul joueur peut faire toute la différence », a expliqué le président de Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean, Patrice Fillion.

Les séries éliminatoires devraient commencer aux alentours du 15 mars.

Partagez :
Avatar photo