vendredi , 22 janvier 2021

Saguenay organise des rencontres sur le développement durable

La Ville de Saguenay veut faire un pas vers l’avant en matière de développement durable. Des consultations citoyennes à ce sujet auront lieu les 21 et 28 février. La première rencontre sera à la salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière.

Le conseiller du district 4, Kevin Armstrong, a affirmé lors de la séance du conseil d’arrondissement de Jonquière mardi soir que Saguenay veut respecter la loi du gouvernement du Québec sur le développement durable. Cette dernière implique que les villes devront effectuer du compostage d’ici 2022. La consultation du 21 février portera sur le mode de récolte de ces matières compostables, que ce soit avec l’utilisation d’un bac ou de sacs. Cette rencontre permettra à la population d’en apprendre davantage sur les démarches enclenchées et aussi avoir la possibilité de proposer de nouvelles idées soit de vive voix ou par l’entremise d’un mémoire. Pour la rencontre du 28 février, il n’y a pas d’endroit prévu pour l’instant, mais il sera question du mode de traitement des matières compostables.

Dans un autre ordre d’idées, pour le secteur Arvida, le conseiller du district 5, Carl Dufour, a annoncé la réouverture de la bibliothèque de ce secteur le 27 février dès midi pour la population. L’ouverture du bâtiment était prévue pour le temps des fêtes 2017, mais des délais de livraison du mobilier a occasionné des retards. Le coût des travaux s’est élevé à 5,1 millions $.

Sécurité des écoliers

Dufour et son collègue Jean-Marc Crevier préparent un corridor scolaire pour sécuriser le trajet des écoliers du secteur Arvida. Il y aura un ajout de signalisation pour la rentrée scolaire 2018 dans le secteur Arvida en plus de l’ajout de trottoirs sur la rue Saint-Denis.

 

À propos de Simon Lévesque

Simon Lévesque adore discuter, mais aussi s’informer sur toutes sortes de sujets allant de l’histoire à l’actualité. Ce fervent amateur de sport est originaire de Kingsey Falls au Centre-du-Québec. Sa passion pour le sport lui vient de son père et de son grand-père tous deux grands amateurs de hockey et de baseball. Le boute-en-train rêvait de devenir professeur d’histoire avant de prendre plusieurs par surprise et quitter son patelin vers la « grande ville » de Saguenay. L’expérience devant un public a commencé au secondaire avec l’animation du gala méritas et de secondaire en spectacle là où il a fait pour la première fois la lecture d’un bulletin de nouvelles. Une chose est sûre, il sortira grandi de cette aventure qu’est ATM.

À voir aussi

ATM devient l’École supérieure en Art et technologie des médias

Grâce à un investissement de plus de cinq millions $ sur 10 ans du gouvernement du Québec, le Cégep …