dimanche , 19 mai 2019
Accueil / Actualités / Hausses de taxes à Saguenay | Dominic Gagnon revient sur la méthode de calcul
Hausses de taxes à Saguenay

Dominic Gagnon revient sur la méthode de calcul

Le chef du Parti des citoyens, Dominic Gagnon, a profité de la séance du conseil d’arrondissement mardi pour revenir encore une fois sur le calcul d’augmentation des taxes à Saguenay. Il en a longuement débattu avec le conseiller municipal Michel Potvin lors de la période de questions.

«Ce calcul doit se faire comme un citoyen le fait, comme notre formation politique nous l’apprend et comme l’Association des contribuables l’indique aussi. Donc, tout le monde a la même méthode. Malgré tout ça, la Ville nous donne une espèce d’entourloupette comptable que même M. Potvin n’est pas capable d’expliquer», a affirmé M. Gagnon.

Michel Potvin n’a pas mâché ses mots face aux attaques de M. Gagnon qui persiste à dire que l’augmentation des taxes n’a pas été calculée de la bonne façon.

«C’est de la désinformation ce vous dites M. Gagnon. Cette méthode est la même depuis 2005 et nous n’avons jamais eu de problèmes», a mentionné M. Potvin, visiblement frustré par la situation.

Retour dans le passé

La hausse de taxes de 3,9 % avait été annoncée en décembre dernier et voté à l’unanimité par le conseil municipal.

À la suite de la grogne soulevée par cette augmentation, plusieurs rencontres ont été organisées dans les derniers mois par des conseillers municipaux pour expliquer cette augmentation aux citoyens, notamment à Laterrière, Shipshaw et Lac-Kénogami.

D’ailleurs, une centaine de Laterrois s’était présentée à la séance du conseil municipal le mois dernier pour démontrer leur mécontentement face à cette hausse.

À propos de Nicolas Jean

Dès son plus jeune âge, Nicolas Jean s’amusait dans le sous-sol de ses parents en jouant au hockey. Après les nombreux tirs dans les murs causant des trous, il se faisait lui-même ses propres entrevues observant de haut les Pierre Houde et Luc Gélinas de ce monde. Il était très envisageable pour lui de devenir journaliste déjà à huit ans. Originaire de Chicoutimi, « le natif » comme le surnomme ses collègues atémiens, est une personne très disciplinée qui sort souvent de sa zone de confort. Malgré les échecs, il reste positif et déterminé. Même si Nicolas aime écouter les autres, il aime encore plus débattre avec ceux-ci peu importe le sujet qui le touche de près ou de loin. Il adore plus particulièrement avoir raison même s’il sait qu’il a tort. Peu importe la température, il fredonnera des chansons variant des Bee Gees à Migos. Son amour pour les statistiques le rend attachant même s’il étire la sauce parfois. Il peut paraitre bizarre avec ses danses quand vous le voyez dans le couloir, mais comme on dit : il ne faut pas se fier à la couverture d’un livre !

À voir aussi

Période de changement de pneus tardive dans la région

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean vit une période de changement de pneus plus tardive et plus graduelle que …