mercredi , 19 juin 2019
Accueil / Actualités / En appui au mouvement pour le climat | Le Cégep de Jonquière et l’UQAC en grève le 15 mars
En appui au mouvement pour le climat

Le Cégep de Jonquière et l’UQAC en grève le 15 mars

 

L’Association étudiante du Cégep de Jonquière et celle de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) ont voté majoritairement, mercredi midi, en faveur d’une grève et manifestation pour le climat qui aura lieu le vendredi 15 mars.

Après avoir banni les bouteilles de plastique sur son campus une semaine plus tôt, l’UQAC emboîte le pas dans la mouvance mondiale en matière d’environnement, joignant la manifestation «La planète s’invite à l’université», qui se déroulera dans plus de 40 pays aux quatre coins du globe afin de conscientiser la population sur les changements climatiques.

«Il faut envoyer un message clair au gouvernement que dans les régions comme le Saguenay-Lac-Saint-Jean, l’environnement nous tient à cœur. Les décisions qu’ils ont prises ne sont pas suffisantes pour atteindre les objectifs de réduction de gaz à effet de serre», a déclaré Adrien Guiverre-Vartez, étudiant en histoire et militant pour une planète en santé.

À l’UQAC, ce sont 130 étudiants qui ont voté en faveur de la grève alors que 33 personnes s’y sont opposées. Tandis qu’au Cégep de Jonquière, 95 % des 78 étudiants ont opté pour déclencher cette grève.

«Nous sommes fiers de joindre le mouvement québécois initié par La planète s’invite à l’Université, et plus largement au mouvement mondial, pour inciter les différents paliers de gouvernement à en faire davantage pour contrer les changements climatiques, a souligné le président du MAGE-UQAC, Keven Desgagnés. Nous joignons aujourd’hui notre voix à plusieurs milliers d’étudiants des quatre coins du Québec, et nous encourageons ceux et celles qui ne l’ont pas encore fait à rejoindre ce mouvement», conclut-il.

À propos de Mathieu Bédard

Originaire de Val-Bélair, à Québec, Mathieu Bédard a quitté son nid familial dès l’âge de 18 ans dans l’espoir de réaliser son rêve et d’y faire métier dans le monde du journalisme. Encore très jeune, Mathieu a développé une passion pour les statistiques sportives, si bien qu’il pouvait énumérer le rendement d’une centaine de joueurs actifs et retraités de la Ligue nationale de hockey. Aujourd’hui, il est de retour à son premier amour : le hockey, alors qu’il est gestionnaire des réseaux sociaux des Saguenéens de Chicoutimi depuis deux ans. Son caractère, ses connaissances sportives ainsi que son désir de communiquer ont donné lieu à plusieurs débats sportifs sans fin. Outre son admiration pour le sport, Mathieu est un jeune homme qui adore passer du temps entre amis autour d’un feu, accompagné d’une guitare qui lui permettra de fredonner de nombreux succès québécois.

À voir aussi

Période de changement de pneus tardive dans la région

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean vit une période de changement de pneus plus tardive et plus graduelle que …