mercredi , 5 octobre 2022

Défi pour la jeunesse Contact Nature | Une première édition couronnée de succès

Malgré le temps incertain, la première édition du Défi pour la jeunesse Contact Nature a été une réussite sur toute la ligne. Plus d’une soixantaine de personnes se sont rassemblées, dimanche au Centre plein air Bec-Scie de La Baie, afin d’encourager la pratique d’activités physiques chez les jeunes.

Les participants ont réalisé un parcours long de cinq kilomètres de type «bootcamp» à travers les sentiers du centre. Plusieurs obstacles ont été installés pour l’occasion.

Ce sont 69 coureurs qui ont envahi les sentiers du centre Plein air Bec-Scie à l’occasion du Défi pour la jeunesse Contact Nature dimanche à La Baie. Photo : Lilia Gaulin

Grands et petits ont relevé le défi.  C’est le cas d’Olivier Tremblay, qui a à cœur l’activité physique. «Je participe à l’événement avec ma mère. C’est important de rester actif, car si on n’est pas en santé, on ne peut pas faire beaucoup de choses», a souligné le garçon de 10 ans avant le début de la course.

Redonner à la communauté

L’argent amassé lors de l’activité sera remis aux écoles primaires et secondaires de La Baie. L’organisme à but non lucratif Contact Nature souhaite être en mesure d’assumer les coûts de transport, de service de garde et d’accès au site pour permettre aux écoles de la région de visiter l’endroit. «Il y avait beaucoup moins de jeunes qui fréquentaient le Centre plein air Bec-Scie. On a décidé de monter un comité jeunesse avec le regroupement des loisirs et des sports. Notre premier défi était d’organiser une activité pour redonner aux enfants», a expliqué le directeur adjoint de Contact Nature, Pierre-Luc Champagne.

Il souhaite d’ailleurs que l’événement prenne de l’ampleur dans les prochaines années. «On voulait faire quelque chose de plus petit pour la première édition. Notre objectif était de 50 participants. Maintenant, on souhaite que ça l’explose dans les années à venir.»

La Boutique Vo2 s’est associée au Défi pour la jeunesse. «On aime s’impliquer dans les sites où les gens peuvent s’entrainer et faire de l’activité physique. Depuis nos débuts, on est impliqué avec le Bec-Scie autant en ski de fond qu’en course à pied», a ajouté le copropriétaire de Vo2 et participant à la course, Stéphan Perron.

Le montant d’argent amassé lors de l’événement sera annoncé dans les prochains jours. Une vingtaine de bénévoles ont œuvré à la réussite de cette première édition.

À propos de Lilia Gaulin

Originaire de l’Estrie, Lilia est passionnée par le sport depuis son plus jeune âge. Joueuse de soccer et de hockey, elle a le rêve un peu fou de couvrir les Jeux olympiques. À son arrivée à Jonquière, elle confirme sa passion pour le monde envoûtant de l’actualité, ce qui vient brouiller les cartes de son avenir. L’ensemble des domaines l’intéresse, mais elle a un petit faible pour l’actualité sportive. Indécise entre la presse écrite, la télévision et la radio, Lilia souhaite toucher à tous les types de médias. L’été dernier, elle a eu le plaisir de travailler en tant que pigiste au journal La Tribune. Cette expérience plus qu’enrichissante est venue assurer son choix de carrière. Le journalisme est pour elle une façon de donner une voix aux gens.

À voir aussi

Défaite d’Émile Simard à Dubuc : un regard vers l’avenir

Malgré la défaite, le candidat du Parti québécois dans Dubuc Émile Simard a gardé le …