Les Patriotes trouveront encore le moyen de gagner

218
0
Partagez :

Le duo Belichick-Brady risque fort probablement d’ajouter un sixième championnat à sa dynastie alors que les Patriotes de la Nouvelle-Angleterre sont les favoris pour battre les Eagles de Philadelphie dans une rencontre qui s’annonce serrée et axée sur l’offensive lors du 52e Superbowl.

À 40 ans, Tom Brady prouve à ses détracteurs qu’il est toujours au sommet de son art, lui qui participera à la finale pour une huitième fois. Les Eagles se retrouveront comme les négligés pour un deuxième match consécutif, eux qui ont surpris le monde du football en dominant les Vikings du Minnesota 38 à 7 lors de la finale d’association de la Nationale.

Philadelphie offrira une bonne opposition aux Patriotes, mais l’entraîneur-chef de la formation du Massachusetts Bill Belichick a remporté cinq Superbowls en sept tentatives et est réputé pour exploiter les faiblesses de ses adversaires afin de ruiner leur plan de match. Par exemple, le jeu au sol des Eagles était la troisième meilleure de la ligue cette saison, mené par LeGarrette Blount et Jay Ajayi. Il faut donc s’attendre à voir les Patriotes mettre beaucoup de pression sur la ligne offensive, pour forcer les Eagles à lancer le ballon et tester la précision du quart-arrière Nick Foles, qui est venu en relève à la suite de la blessure de Carson Wentz.

Philadelphie a gagné sa place en finale en créant plusieurs revirements contre les Vikings, mais Brady est reconnu pour sa capacité à ne pas commettre d’erreurs. Sur ses cinq victoires au Superbowl, quatre fois Brady a été nommé comme joueur par excellence. Surnommé le «Comeback Kid», il avait aidé son équipe à remonter un déficit de 25 points en finale l’an dernier face à Atlanta avec une performance historique de 466 verges par la voie aérienne et deux passes de touchées.

L’entraîneur-chef des Eagles, Doug Pederson, misera sur l’une des meilleures unités défensives du circuit pour tenter de contenir la meilleure attaque. La présence en uniforme de l’ailier rapproché, Rob Gronkowski, reste à voir, lui qui a subi une commotion cérébrale lors de la finale d’association. «Gronk» et Brady forment l’un des duos les plus dynamiques de la NFL. Avec la blessure du receveur Julian Edelman, l’homme de 40 ans devrait se tourner vers Danny Amendola, qui a brillé lors du dernier match avec deux touchés.

Avec les connaissances en football de Bill Belichick, la capacité de Tom Brady à briller sous la pression et l’expérience de leurs joueurs lors du match ultime, les Patriots devraient remporter un deuxième championnat consécutif, un sixième en 17 ans.

Partagez :