Hausse du prix des logements | Quelques exceptions

190
0
Partagez :

Tous les locateurs de Saguenay n’augmenteront pas nécessairement le prix de leurs logements pour l’année 2018, et ce, malgré une augmentation du compte de taxes de la Ville de Saguenay.

zoelgmassie@hotmail.fr

Le propriétaire de 233 logements dans le secteur Chicou-timi et Chicoutimi-Nord, Simon Boivin, affirme qu’il absorbera tous les coûts quant à cette augmentation de taxes.

«Nous serions en droit de le faire, mais ce n’est pas à notre avantage, le marché est mauvais et les locataires ont déjà du mal à payer», a résumé M. Boivin. Cet avis diffère de celui de la coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté. Cette dernière a récemment fait une sortie pour prévenir les locataires à faibles revenus qu’ils doivent s’attendre à des hausses de loyer cette année.

Selon les données recueil-lies par Sonia Côté, le coût des loyers a augmenté de 22 % en dix ans. «Pourtant, les recommandations de la Régie du logement sont moindres. Si nous additionnons le taux d’augmentation annuel de la dernière décennie, le chiffre ne devrait pas s’élever à 22 %», déplore Mme Côté.

Du côté provincial, la Régie du logement propose une augmentation 0,5 % pour un logement chauffé par le locataire et 0,9 % si cette facture est sous la responsabilité du propriétaire. À ce propos, Richard Morin, lui aussi locateur, estime que ces coûts ne couvrent «même pas» les augmentations de taxes municipales.

Le propriétaire Simon Boivin a renchéri en expliquant la «mauvaise perception» que peuvent avoir les gens. «Ils nous prennent pour des millionnaires ou des voleurs», déplore-t-il.

M. Morin demeure attentif aux annonces et aux prix offerts par les autres proprié-taires. «Parfois je n’augmente pas du tout, cela dépend, car je suis le marché», explique le propriétaire.

Partagez :