Aide aux aînés | Une priorité pour le NPD

243
0
Partagez :

«L’aide aux aînés est un thème important qui sera assurément abordé lors du caucus à Ottawa.» C’est ce qu’a affirmé le député pour le NPD dans la circonscription de Drummond, François Choquette, lors d’une entrevue accordée à La Pige.

Le député et trois autres de ses confrères sont arrivés lundi dans la région pour le caucus du NPD qui a finalement été annulé en raison des conditions météorologiques. «C’est décevant. On voulait rencontrer les gens et connaître la région, mais on reviendra!»

Le caucus du NPD se tiendra plutôt mercredi ou jeudi à Ottawa alors que les 44 députés se rassembleront pendant quelques jours afin de décider des enjeux à discuter lors de la prochaine session parlementaire qui débute le 29 janvier.

M. Choquette a critiqué les décisions actuelles du gouvernement libéral en affirmant que le NPD souhaite que davantage d’argent soit investi dans le Supplément de revenu garanti. «En ce moment, 440 000 aînés sont délaissés par les libéraux. Certains sont démunis, isolés et reçoivent de très petites pensions», a-t-il expliqué.

Celui qui est également porte-parole aux langues officielles a souligné que le bien-être des aînés devrait être priorisé par rapport au dossier du cannabis.

Selon lui, les libéraux se sont précipités vers une légalisation en négligeant des étapes antérieures nécessaires. «Les premières étapes auraient dû être de décriminaliser la marijuana et d’instaurer un projet pilote régionalisé.»

L’habit ne fait pas le moine

M. Choquette ne craint pas que les signes religieux et ostentatoires portés par le nouveau chef du parti, Jagmeet Singh, dissuadent les électeurs de la région. «L’important ce n’est pas ce qu’on a sur la tête, mais bien ce qu’on a dans la tête», a affirmé le député d’un ton convaincu.

Le député a renchéri en comparant M. Singh au chef du Parti conservateur, Andrew Scheer. «Il ne porte pas de signes ostentatoires, mais il est contre l’avortement et les droits de la communauté LGBT. J’aime mieux quelqu’un qui pratique une religion personnelle à lui qui comporte des éléments religieux visibles, mais qui a de belles valeurs sociales et communes», a conclu François Choquette.

Partagez :