Francisation par la musique | Apprendre à son rythme

200
0
Partagez :

Apprendre le français par la musique: une façon innovatrice que la Ville de Saguenay offre aux enfants et aux parents à la bibliothèque de Jonquière. Les ateliers en famille débuteront dès le 10 mars pour une durée de six semaines.

Les ateliers s’adressent à tous ceux qui ne parlent pas français, par exemple les immigrants. Par le biais de chansons, comptines, danses et jeux rythmiques, la professeure Marian Rose animera les ateliers les samedis. Ce sont quelques façons de développer les habiletés phonétiques, spécialement en bas âge. L’anglophone, qui a fait une maîtrise à l’UQAC, souligne que l’activité se pratique en famille. Mme Rose confi e que la musique l’a beaucoup aidée pour apprendre le français puisque c’est rythmé et la mémorisation est plus effi cace.

Selon le chercheur en musique et en apprentissages et professeur en éducation musicale à l’Université Laval, Jonathan Bolduc, cette technique d’apprentissage n’est pas assez exploitée. Les enfants entre 4 et 6 ans sont très réceptifs pour apprendre en groupe de façon interactive. «La musique, c’est des vitamines pour le cerveau», assure M. Bolduc.

Selon ses études, les langues sont à la base des rythmes et des hauteurs dans les sons (soit graves ou aigus), ce qui est connecté à la musique. Pour l’apprentissage d’une langue seconde, M. Bolduc ajoute qu’il est important de décortiquer les sons. Les ateliers seront constitués de comptines connues et moins connues. Elles seront accompagnées de mouvements de danse. Mme Rose enseignera également des chansons qu’elle a traduites elle même pour apprendre les mots utilisés au quotidien.

Les personnes intéressées peuvent s’inscrire en ligne ou en personne à la bibliothèque de Jonquière jusqu’au 4 mars.

Partagez :