Création littéraire | La bibliothèque d’Arvida propose une résidence

280
0
Partagez :

Une première résidence de création littéraire jeunesse verra le jour à la bibliothèque d’Arvida dès mars 2019. Le résident choisi devra s’investir de mars à mai afin de livrer un conte jeunesse de 1200 à 1500 mots inspiré du lieu, de l’histoire d’Arvida et des usagers de la bibliothèque. Il devra d’ailleurs y être présent à compter de 15 heures par semaine.

L’idée derrière le conte jeunesse est d’éveiller plus particulièrement les jeunes à la culture, a précisé la conseillère aux communications Nathalie Gagnon.

Mme Gagnon croit également que ce projet saura nourrir l’artiste, mais aussi la communauté de par les échanges en ce qui concerne la langue française et la littérature.

La somme de 8750 $ sera versée à l’écrivain sélectionné. La moitié du budget provient de la Ville tandis que l’autre est attribuée par le programme de valorisation et de promotion de la langue française du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

La résidence, qui s’adresse aux écrivains professionnels habitant la ville de Saguenay, demande aux candidats de soumettre plusieurs documents. Notamment, un curriculum vitae, une liste des œuvres publiées ainsi que les bourses, les mentions et les prix obtenus et un texte de 500 mots qui présente l’intérêt de l’auteur à participer à la résidence.

À cet effet, aucune candidature n’a encore été soumise à la Ville deux semaines après l’annonce du projet.

 «On n’est pas inquiet», a assuré la conseillère aux communications. Elle estime que le dépôt d’une candidature peut demander un certain temps de préparation à l’auteur.

La date limite pour répondre à l’appel est le 4 janvier.

 Étant donné qu’il s’agit d’une première initiative de la sorte, le nombre de candidatures est difficile à prévoir. Cependant Mme Gagnon a expliqué qu’un grand nombre n’était pas nécessaire.

«Il faudra évaluer la capacité de communiquer de l’auteur», a fait remarquer Nathalie Gagnon. Il s’agit d’une qualité essentielle, puisque la personne sélectionnée sera amenée à interagir avec les usagers de la bibliothèque et à créer des activités d’éveil à la culture.

 

 

Partagez :