mercredi , 5 octobre 2022

Ville de Saguenay | Jean-François Saint-Gelais démissionne

Photo: Facebook Jean-François Saint-Gelais
Jean-François Saint-Gelais quittera ses fonctions le 7 mars prochain. Photo: Merryl B.

Le conseiller en communication stratégique de Saguenay, Jean-François Saint-Gelais quitte le cabinet de la mairesse Josée Néron quelques mois après sa nomination.

Il a annoncé son départ à la mairesse Josée Néron le 6 février dernier et il quittera ses fonctions le 7 mars prochain.

Il a tenu à expliquer les raisons de son départ lui-même et a répondu aux médias via courriel.

«Je suis venu tenter une expérience professionnelle au cabinet de la mairesse. J’ai aimé l’expérience, mais pas suffisamment pour poursuivre. J’ai donc annoncé ma démission le 6 février. Quant au détail de la réflexion qui a conduit à ma décision, cela m’appartient», explique-t-il.

M. Saint-Gelais mentionne aussi qu’il part en restant en «très bons termes» avec l’équipe de la mairesse. Josée Néron n’a pas voulu commenter cette démission.

Rappelons que sa nomination est venue à la suite de décisions controversées de la mairesse dont les dossiers de l’adoption de la résolution visant à ajuster le salaire des élus lors d’une séance régulière du conseil municipal pendant la soirée électorale provinciale, le dossier de l’achat des bacs bruns et la démolition de maisons à caractère historique.Il est entré en fonction le 21 novembre dernier.

Avant de se joindre au cabinet de la mairesse, Jean-François Saint-Gelais a œuvré entre 2015 et 2018 au Centre intégré universitaire de santé et services sociaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean (CIUSSS).

Il a aussi occupé des postes de conseiller-cadre en communication et coordonnateur des communications à la Régie régionale de la santé et services sociaux et à l’Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean pendant 15 ans.

 

À propos de Adam Bourbonnière

Originaire de Repentigny, Adam s'est installé dans la ville de Jonquière à l'âge de 18 ans pour y étudier l’art des communications et du journalisme. Armé de son talent d’orateur et de son aisance devant la caméra, il souhaite faire carrière dans le monde de la télévision. Passionné de culture et de sport, il n'hésite pas à mettre de l'avant ses talents en communications et désir en apprendre davantage sur le métier. Ayant un certain bagage d'expérience et étant curieux de nature, il est prêt à relever les défis qui se présenteront à lui. Malgré son fort intérêt pour l'animation télé, Adam ne ferme pas ses portes aux opportunités qui s'offriront à lui.

À voir aussi

Défaite d’Émile Simard à Dubuc : un regard vers l’avenir

Malgré la défaite, le candidat du Parti québécois dans Dubuc Émile Simard a gardé le …