Les réfrigérateurs libre-service rentrent au chaud

201
0
Partagez :

Les réfrigérateurs libre-service de Chicoutimi et Communofrigos de La Baie resteront pour une première fois ouverts cet hiver en guise de projets pilotes évaluant la viabilité en saison hivernale. Ces réfrigérateurs seront cependant relocalisés à l’intérieur.

Le Comité de sécurité alimentaire de Chicoutimi et la Table locale en sécurité alimentaire et lutte à la pauvreté de la Baie offrent aux citoyens des projets qui ont pour but commun de sensibiliser au gaspillage alimentaire et de permettre à la population de partager ses surplus. 

Des réfrigérateurs ont donc été installés dans des endroits clés dans les arrondissements de Chicoutimi et La Baie, dans lesquels tout le monde peut faire don de surplus alimentaires et s’approvisionner du contenu. 

Ces réfrigérateurs étaient jusqu’à présent uniquement disponibles l’été à l’extérieur, et accessibles 24 heures sur 24. Étant donné la grande demande, les réfrigérateurs seront sur un nouveau banc d’essai cet hiver.  Au lieu d’être rangés pour la saison froide, les réfrigérateurs trouveront leur place à l’intérieur, dans des organismes de la région. Cependant, ces frigos ne seront plus accessibles en tout temps, mais bien selon les heures d’ouverture des différents organismes. 

À la Baie, deux des trois Communofrigos utilisés lors de la saison estivale seront relocalisés au Service budgétaire de La Baie et au Collège Saint-Édouard.

Un seul des quatres réfrigérateurs libre-service sera gardé à Chicoutimi et se retrouvera dans un organisme membre du Comité de sécurité alimentaire, dont l’identité n’a pas encore été dévoilée.

La demande pour cette initiative anti-gaspillage alimentaire ne cesse de croître. C’est pour cela que les responsables des frigos libre-service de Chicoutimi ont pour but d’augmenter le nombre d’appareils dans la ville. « Nous aimerions installer des frigos du côté des institutions scolaires, comme les Cégeps et Universités. Les démarches ne sont pas encore enclenchées, mais c’est une volonté que nous avons », explique la chargée de projet pour le Comité, Marianne Harvey. 

Des retombées incertaines 

La chargée de projets de Communofrigos de La Baie, Aurélie Côté, a pour sa part hâte de voir les retombées de cette nouveauté. « Les gens sont contraints d’y aller durant des heures précises et de rentrer à l’intérieur d’une bâtisse. Le concept d’avoir les frigos dehors était que les usagers du système ne se sentent pas pointés du doigt», explique-t-elle. Mme Côté craint que les gens se retiennent d’aller porter ou chercher des aliments par peur d’être jugés.

Les deux projets peuvent compter sur l’aide de certains organismes, comme Moisson Saguenay, épiceries et dépanneurs qui viennent hebdomadairement faire dons de leurs surplus alimentaires.

Un des deux réfrigérateurs de La Baie situé dans le Collège St-Édouard pour l’hiver.

Partagez :