Un mode de vie équilibré pour gérer le stress

Une présentation par visioconférence sur la gestion du stress pour les étudiants a été organisée par l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) sur la plateforme Zoom.

Avec la situation actuelle impliquant la COVID-19, beaucoup d’étudiants vivent continument dans le stress. Pour mieux le contrôler, ils se doivent d’établir leurs objectifs scolaires et de prendre conscience des décisions qu’ils choisissent en regard de leurs études. 

Dans le cadre d’une visioconférence sur la gestion du stress pour les étudiants mercredi, la technicienne en éducation spécialisée de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Laurie Lavoie, a expliqué que le stress lié aux études peut être la cause de plusieurs facteurs : les examens, les différentes situations que les étudiants vivent dans leur quotidien et toutes les tâches qui sont à compléter à la dernière minute. C’est un état réactionnel qui est normal, mais plusieurs moyens sont à la disposition des étudiants pour le diminuer. 

Établir ses objectifs

C’est en établissant leurs objectifs scolaires que les étudiants peuvent prendre des décisions justes qui ne nuiront pas à leurs études et qui rendront leur mode de vie plus équilibré.  

Selon Laurie Lavoie, la méditation, le sport, une bonne respiration, la concentration sur le moment présent et plusieurs autres moyens peuvent complémenter et diminuer le stress par rapport aux études« Un mode de vie plus équilibré permet une meilleure gestion du stress. Par exemple, en faisant du sport, on sécrète les hormones du bonheur plutôt que celles du stress. C’est également le même processus qui s’applique avec d’autres types d’activités et par diverse méthodes », souligne-t-elle. 

Plusieurs applications et sites web sont à la disposition des étudiants pour favoriser les aspects de la respiration : RespiRelaxRespiration carrée, Petit BamBouCardioZen et Stress Check. 

Aspects pour diminuer le stress des examens  

L’aspect principal qui occasionne le plus de stress aux étudiants est la présence d’examens. Afin de mieux le contrôler, il est important d’avoir une bonne préparation, d’essayer de le compléter au maximum de ses compétences, de prévoir les questions susceptibles d’être posées et de le voir comme un moyen de s’améliorer.  

« C’est important de voir les évaluations comme un moyen de s’améliorer, puisque tous les étudiants sont en milieu d’apprentissage. Faire des erreurs c’est quelque chose de tout à fait normal et c’est une opportunité pour encore plus s’améliorer », a affirmé Laurie Lavoie. 

À propos de Patrice Carrier

Originaire de l’Abitibi-Témiscamingue, Patrice Carrier est un jeune homme passionné de sports. Tout juste après la maternelle, il a déménagé à Lévis. Depuis sa tendre enfance, il voyage beaucoup avec ses parents. Ils lui ont transmis cette passion et ainsi, il aimerait parcourir le monde. À l’école secondaire, il étudiait dans le programme le plus contingenté du Collège de Lévis, soit celui des « Langues », où il a pu approfondir ses connaissances en anglais, en espagnol et en français. Bien qu’il aspire à devenir un journaliste sportif, il adore les sujets liés à l’économie et à la politique. Étant une personne très sociable, Patrice a de la facilité à se créer de nouvelles amitiés et à élargir son réseau de contacts.

À voir aussi

Forte victoire pour Andrée Laforest dans Chicoutimi

C’est entouré de sa famille qu’Andrée Laforest a gagné avec une très forte majorité la …