Sous-financement | Les organismes communautaires demandent 10 M $

206
0
Partagez :

16La Table régionale de 160 organismes communautaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean (Troc 02) estime que la région a actuellement besoin d’un financement de 10 M$ de la part du gouvernement du Québec pour assurer leur viabilité plutôt que les 2 M$ accordés.

 Le CIUSSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean, responsable du Programme de soutien aux organismes communautaires, a annoncé en septembre dernier une aide financière

liée à la mission globale des organismes en santé et services sociaux de 2 234 200 $ pour l’année 2019-2020. Ce montant représente le double du montant octroyé l’an passé.

Une augmentation est toujours une bonne nouvelle pour l’interlocutrice privilégiée auprès de l’Agence de la santé et des services sociaux pour défendre les droits et les

intérêts des organismes communautaires. Néanmoins, cette somme n’est pas suffisante pour le regroupement, considérant les besoins du territoire.

«Les 10 M$ ne seraient pas nécessaires pour des fonds de pension, mais bien pour livrer les services, répondre aux demandes et pour assurer la survie de certains groupes communautaires», a expliqué l’agente de communication et de recherche du regroupement, Caroline Lemieux.

Selon la Troc, les organismes communautaires peinent à recruter de la main-d’œuvre et des bénévoles. Les groupes communautaires doivent ainsi être créatifs afin d’assurer les mêmes services à une clientèle qui ne cesse d’augmenter.

Les employés en permanence, Nancy Bouchard, Manon Jean et Caroline Lemieux, considèrent que les organismes communautaires s’appauvrissent chaque année (Crédit photo : Jérôme Gagnon)

Un écart majeur entre les organismes

 Selon la directrice générale du Troc, Nancy Bouchard, le Saguenay-Lac-Saint-Jean serait la région avec le plus d’organismes sous-financés et il y aurait un écart majeur avec d’autres territoires de la province.

Toujours selon elle, la région n’est pas moins financée que d’autres, puisqu’il y aurait une disparité entre les organismes. Certains groupes ont mieux tiré leur épingle du jeu dans le passé, ce qui aurait amélioré leur financement.

«Heureusement, depuis 2017, il y existe un cadre de référence du CIUSSS pour la région qui dresse les balises pour la distribution des montants aux organismes et les relations avec le CIUSSS», a souligné Mme Bouchard.

La table régionale des organismes communautaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean travaille étroitement avec le CIUSSS afin de corriger progressivement le tir.

La distribution des montants par organisme sera annoncée d’ici la fin novembre selon la Troc.

Partagez :