L’organisation: la base pour une bonne gestion du temps

Gérer efficacement son temps de travail de façon équilibrée et juste : voilà le thème abordé lors du Webinaire donné par l’Université du Québec à Chicoutimi mercredi midi. Afin de trouver une méthode de travail personnelle, les animatrices ont invité les gens à réfléchir à leurs objectifs, priorités et sources d’interruption.

Combien d’heures par semaine devrais-je consacrer à mes études ? Combien d’heures par semaine je peux accorder à un emploi? Une foule de questions récurrentes a donné place à la discussion. « Si c’est un cours de trois heures, habituellement on demande d’ajouter de deux à six heures à la maison individuellement, tout dépendant la charge de travail. On recommande également de travailler de 10 à 15 heures par semaine lorsque vous êtes étudiants à temps plein, il faut éviter le plus possible la surcharge », a mentionné la technicienne en éducation spécialisée auprès des nations autochtones à l’UQAC, Laurie Lavoie.

Différentes stratégies de travail pour une bonne planification du temps ont été communiquées aux personnes présentes. Parmi celles-ci il y avait l’agenda, l’échéancier trimestriel, la planification hebdomadaire, la liste de choses à faire et la planification des projets de la session selon la semaine allouée et les remises.

La flexibilité permet de conserver un bon équilibre dans la gestion du temps.

« Si vous avez de la difficulté à planifier votre horaire, c’est souvent parce que ça ne correspond pas à votre rythme de travail ou à vos besoins. C’est important de faire des réajustements et de se laisser des cases blanches ou vides dans l’agenda pour prendre du répit », a poursuivi Laurie Lavoie.

« Trop c’est comme pas assez »

D’après les techniciennes en éducation spécialisée, la formulation d’un objectif intelligent est la clé vers la réussite et la remise des travaux.

« C’est important lors de la planification de l’horaire ou de l’agenda que l’objectif soit atteignable et spécifique. Les personnes apprennent différemment et à leur rythme, écoutez-vous. Parfois, nous avons tendance à ajouter le plus de tâches possibles à notre horaire, en revanche ce n’est pas réaliste. L’équilibre est notre meilleur ami », a souligné la technicienne en éducation spécialisée auprès des étudiants en situation d’handicap et au service aux étudiants et à l’apprentissage de l’UQAC, Marilyne Power-Munger.

Le fameux SMART : spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et temporel est une technique à préconiser pour une bonne gestion du temps et de son énergie.

À propos de Frédérique Lefebvre

Originaire de la ville de Saint-Hyacinthe, Frédérique, est une jeune femme empreinte d’énergie et curieuse de vie. Elle s’est découvert une passion grandissante pour les séries et les romans policiers. Elle bouillonne d’envie d’être l'éventuelle journaliste d’enquête à l'image de Monic Néron. Son désir d’en apprendre davantage tous les jours et d’être informé sur tout ce qui la chevauche est un « essentiel » à ses yeux. Débrouillarde et organisée, Frédérique est tout de même une grande ricaneuse, qui n’a pas peur de faire entendre ses idées. Elle agit à titre de journaliste-collaboratrice pour le webmagazine LaCerise.ca depuis près d'un an et s'épanouit pleinement en écrivant sur des sujets du jour.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …