L’Anse-à-Benjamin : les pêcheurs s’installent

186
0
Partagez :

C’est jeudi matin que l’embarquement des cabanes de pêche blanche a débuté dans le secteur de l’Anse-à-Benjamin à La Baie. L’épaisseur nécessaire de 12 pouces a été atteinte, pour le plus grand plaisir des amateurs.

« Enfin on a atteint le 12 pouces, enfin les pêcheurs peuvent s’installer », a exprimé avec enthousiasme le directeur général de chez Contact Nature, Marc-André Galbrand, au moment de l’ouverture.

Aujourd’hui, une cinquantaine de cabanes seront installées et d’ici dimanche, environ 150 seront en place. Dans les prochaines semaines, selon l’épaisseur de la glace, les cabanes seront installées graduellement et au total 500 cabanes prendront place cet hiver à l’Anse à Benjamin.

L’activité de pêche blanche est très populaire cette année tant à l’intérieur des villages qu’à l’extérieur. « On a remarqué une effervescence en ce qui a trait aux gens qui vont pêcher à l’extérieur des villages en tentes ou en abris temporaires », affirme le directeur général de Contact Nature.

C’est le cas pour le couple retraité Marc Gagné et Thérèse Perron qui a décidé cette saison de s’installer sous une tente à la place de sa cabane. « On n’a pas installé notre cabane puisque ça ouvrait trop l’opportunité de recevoir de la visite et d’avoir des contacts », explique Thérèse Perron.

Le couple retraité était déjà prêt à prendre part à la pêche.

« Avec la COVID, c’est plate à la maison et on est tous les deux retraitées donc la pêche nous donne l’opportunité de sortir et puis de voir un peu le monde et puis évidemment prendre de l’air », ajoute-t-elle.

La COVID-19 aura apporté son vent de changement en ce qui a trait aux mesures à respecter. « Les embarcations fonctionnent par rendez-vous, à chaque dix minutes environ il y’a un embarquement qui se fait afin d’éviter que tout le monde arrive en même temps et qu’il y ait des rassemblements », souligne Marc-André Galbrand.

Cette année, les aires d’animations ne seront pas aménagées comme à l’habitude alors qu’il n’y aura pas d’anneau de glace ni de patinoire.

Les règles sanitaires restent les mêmes qu’à la maison. « On fonctionne par bulle familiale et sur les champs de glace c’est important de respecter le deux mètres de distance et toutes les mêmes règles qu’on peut avoir en ville » ajoute-t-il.

Grande-Baie

Bonne nouvelle pour le secteur de Grande-Baie alors que l’embarcation débutera vendredi à compter de 12 h. « Les rendez-vous ont été lancés hier et c’est déjà complet pour demain », souligne le directeur général de chez Contact Nature.

« On souhaite que ce soit une belle saison pour tout le monde, que les gens puissent profiter de l’activité, que ça puisse leur faire du bien de sortir à l’extérieur et on s’attend à ce que les gens collaborent et respectent les mesures mises en place afin qu’on passe une belle saison», conclut Marc-André Galbrand.

Partagez :