Vincent Garneau | La ministre Freeland comme modèle

241
0
Partagez :

Pour le candidat libéral Vincent Garneau, c’est son ancienne patronne, la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, qui l’inspire dans son parcours en politique.

Le candidat Parti libéral du Canada, Vincent Garneau, était de passage au Cégep de Jonquière mercredi pour participer à un débat avec les autres candidats du comté de Jonquière.

«C’est une personne incroyablement brillante, qui se tient debout et qui a toujours un plan. Elle veut changer les choses. Moi, c’est ça qui m’anime. Je fais ma campagne un peu à l’image d’elle qui fait ses batailles», souligne-t-il.

Pour le candidat originaire de la région, le départ de sa famille pour des raisons économiques au début des années 2000 a été l’élément déclencheur à son implication en politique. «On a dû quitter pour l’emploi de mes deux parents. Déménager comme ça, c’est quand même quelque chose de gros. Je ne veux pas que l’histoire de ma famille se reproduise tout le temps.»

L’ancien chef de cabinet de la ministre Freeland a aussi été inspiré par une de ses cousines qui avait écrit un livre. «Ça faisait longtemps qu’elle voulait en écrire un et ça m’a aussi inspiré à mettre en marche un projet, celui de faire campagne. Ce qui m’a beaucoup inspiré là-dedans, c’est l’idée de passer à l’action», ajoute-t-il.

Partagez :