Exposition au Sofia Art Studio : Il était encore une fois…Valérie Darveau

Valérie Darveau utilise toutes les couleurs du cercle chromatique afin de créer ses toiles. Photo : Sara Brosseau

L’artiste peintre Valérie Darveau, originaire du Lac-Saint-Jean, présente jusqu’au 27 mars sa deuxième exposition Il était encore une fois, au Sofia Art Studio, à Jonquière. Il s’agit d’une suite à sa première exposition présentée l’an dernier. Ses toiles reflètent différents angles qui la définissent bien.

Son exposition comporte 25 toiles. Chacune est basée sur des aspects de sa vie personnelle : ses valeurs, une situation qu’elle a vécue, une personne importante. Sa toile « Je » est la pièce maîtresse de son exposition. Les autres œuvres suivent celle-ci et elles sont toutes reliées.

« Cette nouvelle exposition est une suite logique à ma première exposition Valérie, ou le monde pas du tout secret d’un univers inventé. L’an dernier je me suis présentée. Cette année, c’est beaucoup plus personnel, je raconte ma vie », mentionne Valérie Darveau.

Cette série est dans le même style que celle de la première exposition. « Mais il y a plus de recherche, il n’y a rien qui n’a pas son sens, j’ai veillé à garder une ligne directrice. »

Son vernissage virtuel aura lieu le 16 mars à 19h sur Facebook. Date qu’elle a choisie en hommage à sa mère défunte.

La pandémie lui a permis d’accélérer la création de ses toiles, elle en faisait environ deux par mois. Photo : Sara Brosseau

Sa passion, son style

Valérie Darveau peint depuis aussi longtemps qu’elle peut s’en souvenir. Lorsqu’elle était à la maternelle, elle avait déjà un intérêt pour le dessin. Son village n’offrait pas de cours de peinture, mais sa mère l’a tout de même encouragée à suivre sa passion. « C’est grâce à elle que j’ai pu développer mon talent », confie Mme Darveau.

Depuis trois ans, l’artiste a développé un style unique. Elle s’inspire de son artiste préféré Pablo Picasso, sans faire de cubisme. Les couleurs éclatantes du pop art sont aussi une inspiration pour la création de ses œuvres.

La peintre raconte qu’elle choisit rarement des thèmes qui sont négatifs, car elle veut créer le bonheur. C’est pourquoi elle ne travaille jamais avec des tons de gris ou de beige. Valérie Darveau se démarque par les couleurs franches qu’elle choisit. Le mouvement est aussi important, elle ne veut pas que ses peintures soient statiques, mais qu’elles semblent bouger.

L’artiste n’est pas en manque d’inspiration, elle a d’ailleurs déjà des idées quant à une prochaine exposition qu’elle aimerait présenter d’ici deux ans environ.

À propos de Sara Brosseau

Sara Brosseau
Originaire de Montréal-Nord, Sara Brosseau est très discrète et travaillante. Elle est âgée de 25 ans (c’est en commençant sa technique qu’elle s’est rendu compte qu’apparemment elle est vieille!). Après le secondaire, elle s’est dirigée vers les sciences humaines, pour ensuite aller à l’Université de Montréal en psychologie. Une remise en question l’a poussée à quitter son bac après un an et demi. Deux ans après avoir arrêté ses études, elle écoute l’émission Première fois de Véronique Cloutier et trouve que le métier de recherchiste semble intéressant. Elle décide de retourner sur les bancs d’école. Sara fait ses recherches, découvre ATM et décide de se lancer dans cette nouvelle aventure. Il s’agit d’un défi assez grand pour elle, qui est plutôt timide, mais elle veut mettre à profit ses expériences pour faire évoluer cette facette de sa personnalité. Son grand sourire et sa facilité à rire sont contagieux pour ceux qui l’entourent.

À voir aussi

Librairie Marie-Laura

La pandémie propulse l’achat de livres québécois

Malgré la popularité de l’achat en ligne depuis le début de la pandémie, les librairies …