Des auditions réussies à Saguenay

Le gagnant de l’édition Star Académie 2021, William Cloutier, était de passage dans la région afin de faire part de ses conseils aux futurs académiciens. « Acceptez que vous allez être stressés », a-t-il dit lors des auditions de l’émission, qui se sont poursuivies toute la journée, lundi.

« Ça m’a souvent servi à faire de bonnes performances. Il ne faut pas essayer de vouloir tout contrôler, il faut laisser aller être soi-même », a répété le chanteur de 25 ans.

Quelques candidats attendaient dans la salle où le stress se faisait sentir. À leur arrivée, le passeport vaccinal devait être présenté. Ils étaient ensuite soumis à un long questionnaire afin d’établir un profil psychologique de la personne. Après la séance de photos, les candidats sont invités à patienter dans la salle avant le grand moment, l’audition.

« J’ai toujours eu de la difficulté à gérer mon stress en public. J’avais envie de vaincre une peur. Étant une future enseignante de français, je veux avoir quelque chose à raconter à mes élèves, mais en plus, j’aime chanter », a raconté une candidate enjouée à l’idée de participer à l’émission, Maxim Boulianne.

En plus des nombreux critères de sélection établis par l’équipe de production, les candidats doivent avoir un talent exceptionnel. Les juges ne sont pas uniquement à la recherche d’un talent brut, mais aussi d’une belle personnalité.

« Les futurs académiciens doivent être polyvalents. On aime que des chanteurs puissent interpréter n’importe quel style musical, tout en restant naturel. On a beaucoup de jeunes talents de 16, 17 et 18 ans et c’est très difficile d’en faire la sélection » a indiqué une des juges, Rosalie Dumas.

Le coordonnateur des auditions, Vincent Lachance, se dit très heureux de la campagne de sélection au Saguenay. Une centaine de personnes ont passé devant les juges jusqu’à maintenant, alors que d’autres y sont toujours attendus cet après-midi.

À propos de Marc-Antoine Le Moignan

Originaire de Varennes, sur la Rive-Sud de Montréal, ce garçon a pris la direction de Rimouski à l’âge de 11 ans. Sportif depuis son plus jeune âge, Marc-Antoine a toujours rêvé de devenir commentateur sportif. À l’école secondaire, il a notamment été chroniqueur dans le volet sportif pendant ses cinq années. Visant toujours l’excellence, Marc-Antoine a pu rencontrer son premier défi dans le milieu des médias en tant que co-animateur à la radio au CFYX 93,3 à Rimouski l'été dernier. Ce jeune homme brillant espère poursuivre ses études en droit à l’université, mais n’a toujours pas la vérité absolue concernant son futur à moyen terme. Pleins d’ambitions et d’aspirations, il rêve d'œuvrer dans le domaine des médias.

À voir aussi

District 31 : savoir tourner la page

C’est avec nostalgie et fierté que Jeff Boudreault et Maxime Villeneuve, deux Jeannois, ont fermé …