Marc-Antoine Le Moignan

Originaire de Varennes, sur la Rive-Sud de Montréal, ce garçon a pris la direction de Rimouski à l’âge de 11 ans. Sportif depuis son plus jeune âge, Marc-Antoine a toujours rêvé de devenir commentateur sportif. À l’école secondaire, il a notamment été chroniqueur dans le volet sportif pendant ses cinq années. Visant toujours l’excellence, Marc-Antoine a pu rencontrer son premier défi dans le milieu des médias en tant que co-animateur à la radio au CFYX 93,3 à Rimouski l'été dernier. Ce jeune homme brillant espère poursuivre ses études en droit à l’université, mais n’a toujours pas la vérité absolue concernant son futur à moyen terme. Pleins d’ambitions et d’aspirations, il rêve d'œuvrer dans le domaine des médias.

Ubisoft Saguenay : deux fois plus d’emplois d’ici 2030

Ubisoft Saguenay souhaite compter sur un effectif de 250 employés dans la région d’ici 2030, soit environ 20 emplois additionnels annuellement, en plus d’investir 250 millions de dollars pour son studio et ses travailleurs. Le plan de croissance, dévoilé aujourd’hui dans les nouveaux locaux situés sur la rue Racine à Chicoutimi, sera effectif pour les neuf prochaines années dans le but de poursuivre le développement de la franchise à Saguenay. L’annonce …

Voir plus »

Les pénalités auront eu le dessus sur les Élites

Le Phénix du Collège Esther-Blondin est venu jouer les trouble-fêtes à Jonquière, en s’imposant 5-3 sur les Élites, vendredi. Cette défaite met fin à la séquence de deux victoires de l’équipe saguenéenne, les deux seules de la présente campagne en temps réglementaire.  L’équipe originaire de la Rive-Nord de Montréal s’amenait au Saguenay sans deux de ses trois meilleurs pointeurs cette …

Voir plus »

Rue Saint-Dominique : de la fête à l’ennui

Bars fermés, bâtiments abandonnés, absence de projets d’envergure : la rue Saint-Dominique à Jonquière a perdu son cachet d’il y a quelques années à peine, et ce, malgré les tentatives d’investissements des dernières années. Dans les années 90, le lieu de rassemblement dans la région était la « fameuse » Saint-Dominique. …

Voir plus »

Appropriation culturelle : l’excuse facile

La censure aura eu raison d’une autre institution universitaire. Le MAGE – UQAC – l’association étudiante à l’Université du Québec à Chicoutimi – a reculé devant cette culture de l’annulation. Rappelons d’abord les faits. Ce groupe, représentant supposément toute la communauté, est composé d’un cercle d’une trentaine d’élus, des étudiants …

Voir plus »