Saguenéens | Farmer dans la cour des grands

1162
0
Partagez :

Christophe Farmer aura l’occasion d’épater la galerie à sa première saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Âgé de 17 ans, l’ailier natif de Blainville a hâte de montrer ce qu’il a dans le ventre, lui qui porte maintenant le chandail des Saguenéens de Chicoutimi.

Avant d’arriver avec les Sags, Farmer a démontré ses prouesses dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec. L’an dernier avec les Phénix du Collège Esther-Blondin, le principal intéressé a amassé 57 points en seulement 39 matchs. «Je m’attends à une grosse saison. Je veux montrer aux gens de quoi je suis capable», a indiqué l’athlète de cinq pieds dix pouces. Rappelons que Farmer a été acquis du Titan l’an dernier dans la transaction impliquant German Rubstov.

Le Christophe Farmer qu’on a vu en action l’an dernier s’est grandement amélioré, selon l’entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean. «Il a amélioré sa compétitivité. Il va avoir du succès offensivement en continuant de travailler ça», renchérit le pilote des Bleus. Le Blainvillois se décrit comme un joueur offensif et talentueux. Il aimerait travailler sur sa force physique et son accélération cette saison. Selon ses dires, ces deux aspects lui permettront d’avoir plus de succès dans son jeu.

Toutefois, il est encore trop tôt pour savoir à quel endroit il évoluera avec les Sags. Selon Yanick Jean, c’est Farmer lui-même qui déterminera son rôle au sein de l’édition 2018-2019. «C’est un jeuneavec du potentiel. C’est lui qui va décider où il va amener son développement», explique l’entraîneur-chef.

Le numéro 67 ne s’en fait pas trop avec sa graduation au niveau junior majeur, même s’il fait partie des plus jeunes joueurs de l’équipe. «Je m’entends bien avec mes coéquipiers. En plus, (Théo) Rochette et (Hendrix) Lapierre sont des joueurs dans mon style de jeu», raconte Farmer. Fait à noter, Rochette et Lapierre en sont aussi à leur première campagne avec les Saguenéens.

Bonne entente dans le vestiaire

Alors que la saison prend tout juste son envol, les Sags ont démontré une belle confrérie selon Yanick Jean. «On va travailler sur le processus. On est en constante progression. On a de bons jeunes, de bons individus», conclut le pilote des Bleus.

Partagez :