mercredi , 5 octobre 2022

Déçue, Josée Néron quitte la tête haute

Josée Néron est surprise de sa défaite. Elle croyait réellement gagner.

 

La mairesse sortante de Saguenay, Josée Néron a été défaite dans sa quête d’un deuxième mandat. Émotive, elle a dit espérer que les nouveaux élus poursuivent le travail qu’elle a accompli lors des quatre dernières années. 

Josée Néron avait rassemblé son équipe au Calypso à Jonquière. En début de soirée, la confiance régnait dans la salle. L’ambiance a rapidement chuté quand les résultats sont apparus. Toute l’équipe de l’ex-mairesse était choquée. 

C’est l’ancienne conseillère municipale de Shipshaw Julie Dufour qui a obtenu le poste avec 47 % des voix contre 30 % pour Josée Néron. Les deux candidates étaient nez à nez selon les derniers sondages. Josée Néron a été surprise de la rapidité avec laquelle les résultats sont apparus. « Moi ce que j’entendais sur le terrain c’est que les gens étaient derrière moi », a-t-elle expliqué. 

Elle aurait aimé pouvoir continuer ce qu’elle et son parti, l’Équipe du renouveau démocratique, ont entrepris et poursuivre le développement de la Ville. Malgré sa déception de ne pas avoir obtenu ce mandat, elle est satisfaite de sa campagne et croit encore aux partis et en leur futur, malgré que l’ERD n’ait fait élire qu’un conseiller sur les quatre qui se sont présentés. 

Josée Néron a fait un appel au rassemblement. Elle souhaite voir les conseillers travailler ensemble pour poursuivre son travail. Les guerres de clocher ont assez duré selon l’ancienne mairesse. Elle souhaite également la meilleure des chances à l’ensemble des nouveaux élus, dont celle qui occupera désormais son ancien poste. 

Satisfaite de son travail 

L’ancienne mairesse est émotive lorsqu’elle pense à tout le travail qu’elle a accompli lors de ses quatre années à la tête de Saguenay. Pour elle, ce sont plusieurs projets qui ont été mis sur pied, mais aussi plusieurs autres qu’elle a complétés. Le stade de soccer, l’aéroport et le corridor d’écomobilité font partie des projets dont elle est fière puisque ça faisait plusieurs années qu’ils étaient sur la table, sans toutefois être terminés. 

Selon Josée Néron, c’est parce qu’elle a pris le temps de s’occuper de ces dossiers, mais surtout qu’elle s’est assurée de mettre les ressources à la bonne place qu’ils ont pu aboutir dans les quatre années de son mandat. 

Ce qui rend le plus fier la mairesse sortante, c’est d’avoir renoué avec les municipalités du Lac-Saint-Jean et elle espère que ça va continuer parce que « la chicane […] les politiciens d’aujourd’hui n’en veulent plus ». 

À propos de Alexis Harvey

Natif de Jonquière, Alexis Harvey est un passionné de sports. Du soccer au hockey en passant par le karaté, il les aime tous. Très jeune, il se voyait déjà remplacer Pierre Houde à la description des matchs des Canadiens. Dans son sous-sol, il commentait les parties sans oublier aucune action, aussi banale soit-elle. Depuis, Alexis a élargi ses champs d’intérêts et porte beaucoup plus d’attention à la politique, à la culture et à tout ce qui fait partie de l’actualité. Le jeune journaliste espère se frayer un chemin dans le monde des médias et bien évidemment, le métier de descripteur n’est plus le seul qu’il envisage. Cet été passé en tant que responsable des communications à Jonquière en Musique lui a permis de faire un premier pas dans le monde des communications et d’acquérir de nouvelles compétences, mais surtout de lui confirmer qu’il a bel et bien trouvé ce qu’il veut faire dans la vie. Une chose importante pour Alexis est de s’amuser, parce qu’il ne veut rien regretter, on ne vit qu’une fois après tout!

À voir aussi

Défaite d’Émile Simard à Dubuc : un regard vers l’avenir

Malgré la défaite, le candidat du Parti québécois dans Dubuc Émile Simard a gardé le …