samedi , 26 novembre 2022

Country : un style musical mis de côté

COMMENTAIRE – La musique fait partie du quotidien des Québécois, et ça, depuis des décennies. On parle de rap, de rock, de pop, mais peu de country. Un style de musique qui vit des hauts et des bas au niveau de la représentation. Il existe tout simplement un manque de respect envers les artistes country d’ici.  

J’écoute de la musique country tous les jours et ce n’est clairement pas parce qu’elle est mise de l’avant. Les gens que je rencontre restent surpris lorsqu’ils découvrent la musique que je consomme, mais pourquoi ?  

Ce style musical a été mis de côté pendant plusieurs années, car pour certains, il y a une gêne lorsqu’il est temps d’exprimer ouvertement qu’ils écoutent du country.   

Ça semble être un tabou dans la société d’affirmer qu’on écoute cette musique. Un style qui aborde des sujets comme l’amour et la famille. Pourtant, c’est ce que la plupart de gens recherchent dans leur vie. 

 La musique de cowboy, comme certains l’appellent, refait sa réapparition dans les palmarès québécois après plusieurs années de déclin. Le Québec est la pépinière de plusieurs bons artistes country, mais ils doivent parfois quitter la province pour réaliser leur rêve musical parce qu’ils n’ont pas la juste représentation ici au Québec. 

Même si les grands noms de la musique country proviennent principalement des États-Unis, notre province n’a rien à envier à ces artistes américains si on pense à la famille Daraîche, à Patrick Normand et plus récemment à Matt Lang ou même à la Saguenéenne Karo Laurendeau.  

 C’est grâce à de nouveaux festivals comme Lasso à Montréal et les soirées country au Festival d’été de Québec qu’on a droit à une petite partie de la renaissance de ce style ici.  

 Les médias ont leur rôle à jouer pour contrer le déclin de ce style musical, un rôle qui est définitivement à travailler.  

 À titre d’exemple, si on traverse chez nos voisins du Nouveau-Brunswick, ne soyez pas surpris d’entendre de la musique country dans les restaurants, dans les magasins, dans les dépanneurs et sur plusieurs stations de radio. 

 La chanteuse de country de Saguenay, Karo Laurendeau affirme que la société est dans la bonne direction, mais qu’il y a encore du travail à faire pour avoir une égalité de représentation avec les autres styles musicaux.  

 Si on veut pouvoir avoir une représentation juste et équitable de tous les styles musicaux, tout le monde devra y mettre un peu du sien.  

Karo Laurendeau est en nomination à l’ADISQ pour l’album country de l’année

 

 

À propos de Yanick Boudreault

Avatar photo
Étudiant en journalisme à temps plein et cowboy dans ses temps libres, Yanick Boudreault est reconnaissable par ses bottes, mais aussi par son charisme. Originaire de la ville minière de la Côte-Nord, Fermont, Yanick a dû quitter le nid familial pour œuvrer dans un métier qui le passionne. Il a été employé l’été passé chez TVA CIMT-CHAU à Carleton-sur-Mer et il compte bien y retourner lors de son stage de fin d’études collégiales ainsi que lorsqu’il aura son diplôme en poche. Ses collègues de travail le définissent comme un journaliste polyvalent. Il sait s’adapter à plusieurs situations et il peut exceller dans toutes sortes de tâches différentes. De plus, sa rapidité et son efficacité l’aident à dénicher les potins les plus croustillants puisqu’il en raffole tant.

À voir aussi

Intéresser les jeunes à la politique

  COMMENTAIRE – Lorsqu’il est temps de parler de politique, « c’est la faute des …