À la découverte de plusieurs émotions

227
0
Partagez :

Éric Tessier lors du tournage du film Tu te souviendras de moi. (Photo courtoisie Marlène Gélineau Payette)

Un historien vivant avec la maladie de l’Alzheimer refuse d’être mis dans l’oubli, tel est le scénario du nouveau film du réalisateur Éric Tessier. Ce long métrage est à la fois dramatique et comique. Il se concentre sur l’apprentissage de soi d’un malade et de ses proches. 

 Pour le réalisateur, c’est dans la façon dont on aborde le drame qui le rend moins lourd et même comique. « Quand Édouard se met à répéter dix fois la même chose, tout à coup ça peut prendre une tournure plutôt comique », explique Éric Tessier.  

M. Tessier explique aussi que ce n’est « pas un film sur la maladie de l’Alzheimer. C’est comme un prétexte pour se mettre à parler de toutes autres choses et qu’il y a une grande douceur et beaucoup d’amour dans le film. »  

« Ce n’est pas un film où l’on meurt, mais plutôt, on va à la découverte de beaucoup d’émotions », décrit le réalisateur en entrevue avec La Pige.   

 Le film Tu te souviendras de moi sera présenté au Ciné-club de Jonquière en présence du réalisateur Éric Tessier lors de sa projection, le 27 février.  

 Inspiré du théâtre 

Le long métrage Tu te souviendras de moi est inspiré de la pièce de théâtre du même titre de l’auteur, François Archambault.  

Éric Tessier explique qu’il a eu « la chance de lire le texte, dès le moment où c’était en train d’être créé. » Le texte l’a « chamboulé » et il a voulu le mettre au cinéma pour que l’histoire soit racontée à plus de gens possibles.   

Partagez :